vendredi 20 septembre 2013

Une nouvelle (encore) rentrée

Je ne m'éterniserai pas vraiment sur le sujet de la rentrée qui est encore toute fraiche, mais tout de même des petites nouvelles.

Tommy, je l'ai préparé seulement quelques jours avant les vacances, question de ne pas trop le mêler dans le temps qui passe mais aussi éviter de l'angoisser qu'il se réveille à tous les matins pensant que c'est aujourd'hui la rentrée.

La grande et la minie puce elles avaient hâte. La minie puce, énormément hâte, la grande, un peu moins, comme tous les enfants qui en sont à leur 4e année à l'école, ça perd un peu de son côté magique et j'avoue qu'on était bien en vacances!!

Bon les vacances furent difficiles mais tout de même assez reposantes pour les enfants.

Tommy a eu le temps d'apprendre à être propre la nuit et ne plus se salir le jour, comme à tous les congés. Son eczéma a pris une bonne pause aussi.


Un été quand même sans trop de choses à raconter (en dehors de nos péripéties vacances) qui a vraiment passé trop vite.


Ce fut alors la rentrée de la grande pour commencer et ensuite celle de la minie.


J'ai eu une bonne nouvelle pour Tommy concernant son nouveau groupe et nouvel enseignant que je connaissais déjà alors j'ai trouvé tout de même agréable la rencontre avant sa première rentrée. Rien de spécial à dire de ce côté.

La minie, était énervée avait hâte d'aller à l'école et de prendre l'autobus.

D'ailleurs 1 semaine plus tard, à ma deuxième rencontre d'école (déjà) j'avais un beau compte rendu de la petite puce à l'école. Émerveillée, heureuse, souriante.  Nous avons déjà mis sur papier ce qui sera à surveiller et travailler au besoin en cours d'année mais tout va bien pour elle. C'est une petite puce qu'il faut seulement rassurer sur l'horaire de la journée et les changements mais aussi bien prendre le temps de lui expliquer les consignes, pour éviter les petites paniques intérieures si elle n'est pas certaine. Elle a besoin souvent de se réconforter auprès de l'adulte pour savoir si ce qu'elle fait est bien fait, si elle a le droit de prendre une couleur X pour son dessin, comprendre que les amis font parfois différents.

Somme toute, elle va bien et de ce côté je n'étais pas inquiète. Elle me parle déjà de quelques amis. Le tannant de la classe, la petit L qui est gentille et le petit A avec qui elle aime jouer.


La grande a fait une rentrée calme mais pas convaincue. Déjà après moins de deux semaines d'école j'ai dû retourner la chercher à l'école pour une crise d'angoisse. Elle me rapporte des inquiétudes, ne veut supposément plus aller au service de garde, est inquiète pour xyz.

Il y a eu des changements dans l'école, sa récréation ne se fait plus dans la même partie de la cour, elle n'avait pas encore son bac en classe de mis en place même si elle ne l'utilisait plus l'an dernier.

Le lendemain de sa crise, j'ai su, à force de la faire parler, ce qui avait causé celle-ci.  L'enseignante avait interpellé un enfant qui faisait du bruit avec sa gourde d'eau.

"Madame N n'aime pas les gourdes d'eau maman", m'a t-elle dit les larmes aux yeux le matin avant de quitter pour l'autobus.

Je lui ai fait un rappel concernant ce qu'elle doit faire en classe lorsque ça se produit et de discuter avec un adulte. Je lui ai dit de demander de l'aide ce matin là en arrivant.

Arrivée à l'école, elle a croisé la directrice, ne se souvenait plus de mes consignes et lui a dit qu'elle ne se sentait pas bien mais avait oublié de me le dire.

Son enseignante de l'an dernier l'a prise en charge et l'a aidé à calmer son angoisse pour qu'elle puisse retourner en classe avec le sourire.


Quelques heures plus tard, j'avais donc ma troisième rencontre à l'école pour la mise en place de son plan d'intervention pour la première partie de l'année.  Plusieurs progrès depuis l'an dernier donc mis à part l'angoisse très présente, le reste se passe assez bien pour le moment.

On a parlé de solutions et j'ai fait mes propositions concernant la gestion de son angoisse. Aller, les TES sont en début d'année, elle a sa cote 50, j'ai le DROIT de demander plus d'aide et elle a le droit à plus d'heures de TES.  Donc, scénarios sociaux prévus, thermomètre ou échelle d'émotions pour qu'elle apprenne à reconnaitre ses émotions mais aussi les gérer avant qu'il ne soit trop tard. Lui donner les outils pour qu'elle tente le plus possible de s'autogérer avant de nécessiter l'intervention d'un adulte.

Elle va retrouver son bac, des crayons et des papillons pour exprimer ce qui l'angoisse lorsque ça se présente et passer à autre chose pour pouvoir poursuivre sa journée.

Toutefois, c'est un début d'année difficile pour elle et elle angoisse pour tout et pour rien. Un autre matin elle pleurait parce qu'un ami a perdu son sac d'éducation physique et elle avait peur de perdre le sien.  Une autre journée parce que papa est parti trop tôt. Une autre parce que moi et son papa discutions du problème de transport de Tommy.

Il faut marcher sur des œufs mais heureusement l'équipe école est là pour l'aider.

Elle fait même ses devoirs à l'école lorsqu'elle a du temps libre!



Pour Tommy, c'est difficile de dire. Il ne parle pas, ni de sa journée, ni de ce qui pourrait ou non le déranger.

Toutefois, je crois que certains signes ne trompe pas.  Il a les lèvres maganées depuis quelques jours, comme par hasard, à peu près en même temps où la commission scolaire sans préavis a décidé de modifier son transport adapté ce qui lui fait faire le tour de la ville avant d'aller à l'école.  Il part à 7h10 maintenant pour arriver à 8h30 pour le début des classes.  Hier, il avait les lèvres très près d'être en sang.  Une manie de s'essuyer et arracher la peau des lèvres qui j'espère passera vite mais témoigne surement un peu du stress qu'il doit vivre.  Imaginez quand le taxi a pris une autre route pour venir le porter un soir, sans personne pour l'en aviser lui, Tommy, qui devait être intérieurement inquiet de ne pas savoir où il allait.

Et le lendemain matin quand le taxi est arrivé 20 minutes plus tôt, Tommy pleurait.

Son eczéma est revenue en force aussi et il a recommencé à se salir plutôt qu'aller aux toilettes, et même quelques épisodes de diarrhée nécessitant douche, patience et un bon gros nettoyage...


Son entrée était bien partie, en dehors de la propreté que je doutais régresserait ENCORE, malgré les succès de l'été, comme à chaque année.  Là, je ne sais trop. Je vais voir.  Le chauffeur m'a dit qu'une journée il s'est détaché et s'est levé sur le chemin de l'école et une autre fois il a même ouvert la porte.

Il me semble que ce genre de comportements prouvent quelque chose non? Le problème il ne peut pas nous le dire lui-même.



Alors voilà le portrait de cette rentrée 2013

0 commentaires:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008