dimanche 1 août 2010

Qui a dit qu'autiste rimait avec triste?

N'est-ce pas ce qui nous vient en tête en entendant le mot AUTISTE?

Je dirais même que pour certains (comme moi quand je ne connaissais pas l'autisme) ça nous rendait triste pour les personnes qui traversent cette épreuve.

Je me souviens d'avoir lu des parents en désarroi, ça avait l'air si difficile.

Je ne connaissais pas l'autisme. Je voyais un enfant qui se balance... qui ne sourit pas. Je voyais les crises dont on entend parler. J'imaginais la peine que le parent devait vivre face à son enfant.

Pour moi l'autisme c'était triste.

Triste pour cet enfant sûrement pas heureux (n'est-ce pas ce que certains films de l'époque ont voulu montrer... l'enfant qui hurle, pleure, frappe, se cogne la tête sur les murs, ne nous regarde jamais, l'enfant qui ne rit pas?)

Triste pour les parents qui doivent "endurer" les particularités de leur enfant. Tristes de ne pas entendre leur enfant parler, de ne pas savourer les "Je t'aime maman! Je t'aime papa!". Tristes de ne pas partager les activités "normales" selon l'âge de l'enfant.

Et vint mon tour. Celui où je cherchais de l'information pour encore une fois y trouver la tristesse. Les descriptions difficiles. Un enfant "sans vie", un enfant triste, un enfant qui a un regard vide. Un enfant en crise, qui sourit et rit peu.

Et mon tour venu j'ai compris.  J'ai compris que tout ce que je décris plus haut n'est que facade. N'est qu'une illusion, n'est que la perception qu'on veut bien avoir.  J'ai compris...  qu'autiste ne rimait pas avec triste.



Parce que malgré les retards, malgré les difficultés (on est chanceux pas trop avec notre loup! je suis par contre de tout coeur avec ceux qui vivent des moments plus difficiles, des rigidités à ne plus finir...), parce que malgré les moments plus difficiles... la seule chose que je retiens c'est un enfant SOURIANT, RIEUR, HEUREUX.



Qui a dit qu'on ne pouvait pas, en tant que parent, avoir du plaisir avec notre enfant autiste? Même si la relation est différente de celle avec un enfant "normal". 



Parce que hier j'ai vu un petit garçon au parc, un petit garçon bien heureux, comme mon Tommy. Parce que je n'ai pas vu de tristesse durant l'heure que j'y étais... mais des parents qui s'amusaient et vivaient des moments de bonheur avec leur enfant.



Parce que jamais on ne s'empêche avec nos enfants, parce que malgré que Tommy n'arrive pas à tout faire comme un enfant de son âge...  la simple fierté dans son visage, le regard brillant, le sourire et les rires aux éclats... c'est carrément inexplicable... mais loin d'être triste!



*** Les photos proviennent du parcours "arbre en arbre" pour enfant à l'aquarium de Québec. J'avais VRAIMENT hâte de le faire avec Tommy ***

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008