jeudi 10 septembre 2009

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas vécu son premier pleur.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas vécu ses premiers sourires.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas vu ses premiers pas.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas la chance de le voir grandir.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas la chance d'être récompensée par sa bonne humeur.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas connu la joie de le voir évoluer.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je n'aurais pas la chance de l'accompagner dans ce magnifique cheminement.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Je ne connaitrais pas ses rires aux éclats.

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
qui m'aurait ouvert les yeux sur ce merveilleux monde ?

Si j'avais su ce que l'avenir me réserve...
Tommy ne serait pas au monde.




Si la fin de ce texte vous brise le coeur, imaginez comment il peut briser le mien.

Depuis le diagnostic de Tommy, j'essaie ici de le partager et le dire à haute voix, comment je trouve que malgré les défis, c'est un privilège d'avoir un enfant comme Tommy. Tommy nous fait découvrir beaucoup de choses, qu'aujourd'hui je ne comprendrais toujours pas si il n'était pas parmi nous.

Je suis de plus en plus sensible lorsque j'entends parler de dépistage prénatal, des recherches aussi afin de réussir à dépister l'autisme... Je me souviens lorsque j'ai passé mon dépistage enceinte de mon garçon, comment mon médecin disait qu'avoir un enfant handicapé n'était pas souhaitable pour une famille. Mais comment peut-on réellement prévoir un handicap ? La trisomie par exemple, chaque enfant trisomique a son propre parcours, c'est plus facile pour certains, plus dur pour d'autres. Comment peut-on réellement prévoir la force que nous aurions à soutenir un enfant handicapé ? Le TED. Même chose, on pourrait dépister l'autisme, mais pourrait-on dépister le dégré ? Peut-on dépister le caractère du futur enfant ?

S'il existait un dépistage pour l'autisme, ma méconnaissance du sujet, m'aurait probablement fait prendre une décision déchirante, soutenue par le corps médical qui répéterait à quel point on ne peut pas prédire l'atteinte de l'enfant et que c'est préférable d'y mettre un terme. S'il existait un dépistage pour l'autisme, probablement que j'aurais eu peur, je n'aurais pas pu m'imaginer à la place que j'ai actuellement.

C'est la rentrée !

Disons que cette année j'ai vu mon été comme le congé des classes, et le mois de septembre était donc la rentrée.

Papa a été en congé pendant plusieurs mois afin de se reposer, pour lui aussi c'est donc la rentrée !

Le congé des classes inclu une désorganisation d'une routine qui était bien établie, mais le moment pour profiter du beau temps, faire de nouvelles activités avec les enfants, pratiquer la baignade... le vélo. L'introduction des pictos peu avant l'été a permis beaucoup de progrès avec Tommy et ainsi rendu les vacances plus agréables, sans nécessairement avoir à s'encombrer de grosses structures rigides. On a profité... Tommy a découvert des nouvelles manies toutes aussi originales les unes que les autres... La compréhension de Tommy était plus avancée, l'été étant un moment pour ne pas s'en faire avec les routines, les pictos ont pris le bord.... jusqu'à la rentrée.

La rentrée c'est maintenant. La rentrée pour Tommy c'est le début du programme ICI. C'est le retour à une routine, la réintroduction des pictos, une meilleure structure... La rentrée pour Tommy c'est l'espoir, l'apprentissage, un nouveau mode de vie... En y réfléchissant bien, la rentrée pour Tommy n'est que du positif (ok parfois il se peut qu'il ne pense pas comme moi hihihi)

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008