lundi 9 septembre 2013

Mais ce qu'il est grand!

C'est vraiment les mots qui se sont fait entendre dans ma tête, une journée, comme ça.

Inattendu, imprévu, ils se sont pointés sans crier gare.


Tommy, c'est mon petit garçon. Je n'ai jamais réussi à le voir autrement que petit.

Il faut dire, qu'avec ses problèmes d'alimentation, il est plus petit que son âge depuis toujours.  Donc, c'est mon petit garçon, dans tous les sens du terme.

Il y a aussi son autisme, qui le rend "plus petit", parce qu'il ne parle pas comme les autres, parce qu'il a des retards au niveau des sphères du développement, motricité, langage, propreté.

Parce que des enfants me disent que leur frère ou sœur de 2-3 ans parle plus que Tommy et qu'on me pose des questions.

"pourquoi il ne parle pas?"
"est-ce qu'il est sourd?"
"vous êtes sur qu'il nous entend?"

Les enfants qui nous entourent vieillissent et tranquillement ils prennent conscience de cette différence.


Pour vous dire comment Tommy est petit, il y a quelques semaines, au marché aux puces, je discutais avec une dame qui me demandait "Il a quel âge? environ 4 ans?"

Je peux vous dire qu'elle a sursauté quand j'ai répondu 7 ans, Tommy à mes côtés, attaché à son harnais!


Tommy est là avec nous, mais sa présence se fait oublier par moments, d'autres, il nous rappelle qu'il est encore un petit garçon, pas vraiment conscient des dangers, imprévisible, qui fait des choses qu'on ne s'attend pas à 7 ans.

Mais Tommy, il n'a pas vraiment 7 ans hein!


Pourtant, il grandit, à sa façon, à sa vitesse, émotionnellement et physiquement. C'est juste que nous, étant avec 24/7, on ne le remarque pas autant! Jusqu'à ce qu'une journée le déclic se fasse!


Tommy a grandit! Il nous surprend par moment, nous montrant à sa façon ses progrès bien à lui. Même si ses progrès ne sont pas ceux typiques de l'enfant, ils sont bien là et nous surprennent plus souvent qu'autrement.


Une journée, Tommy était dans la maison, moi dehors. Rentrant dans la maison, mon cellulaire sonne (peu de personnes ont ce numéro!!)

Au bout du fil, c'est la voix de papa.

"Salut!  Tu laisse Tommy répondre au téléphone maintenant???"

Euhhh... non.

"Ben j'ai appelé à la maison et c'est Tommy qui a répondu!"

Hein! Wow!

Tommy, ce petit garçon dans sa bulle, rarement préoccupé par ce genre de choses, pour la première fois, il avait répondu au téléphone avec un "Allo!"

Bon, ok, ensuite la conversation s'est poursuivie de cette façon

"Allo", dit Tommy

"Allo, c'est qui?", dit papa

"C'est  qui", répond Tommy

"Qui parle?"

"Qui parle"

"Prête moi maman svp!"

"Maman, ok"

Tommy a alors raccroché le téléphone et me l'a apporté "MAMAN!!!!!"


C'est peut-être rien, mais c'est gros à la fois. Parce que pour Tommy c'est une autre étape....



Il nous en a fait, durant les vacances, que j'aurais dû écrire, mais que malheureusement j'ai oublié par la suite. Seul le sentiment de fierté est encore dans ma mémoire mais ça reste suffisant, même si j'aurais aimé écrire d'autres tranches de vie bien à lui...


Une journée, manque de couches, j'ai décidé de laisser Tommy en sous-vêtements pour la nuit. Qui risque rien n'a rien dit le dicton, alors j'ai risqué, au pire de devoir changer les draps le matin ou dans la nuit.

Une semaine a passé, sans aucun dégât.  D'ailleurs, les vacances sont toujours bénéfiques pour la propreté avec Tommy qui reprend un "beat" et une routine et cesse de mouiller ses pantalons.

Une semaine plus tard, un soir, Tommy m'a fait une autre surprise.

De lui-même, il s'est réveillé et s'est dépêché d'aller aux toilettes. Comme un grand!  Il s'est recouché ensuite, comme un grand.   Ne réalisant peut-être pas la grosse étape qu'il a franchi, mais tout de même, me laissant encore, prise par surprise!


Ce n'est pas une question de ne pas avoir confiance ou de ne pas avoir espoir. C'est de ne jamais savoir.... quand.  Quand les progrès, quand les nouveautés, quand les nouveaux mots ou nouvelles expressions se pointeront.  Ce qui fait que dans le quotidien, vivant le moment présent, nous n'attendons rien. Point.  Au jour le jour.


L'été fut bénéfique pour que Tommy se souviennent un peu plus "comment jouer" à autre chose que la tablette. Mais, bien entendu, ce sont ses jeux, les fils, déplacer les radios  dans la maison et les essayer dans toutes les prises de courant, prendre ses doudous pour cacher les fils de toute sorte de façon. Tommy joue à sa manière et même si c'est envahissant et demande une surveillance accrue, au moins, il sait encore faire "autre chose".

Je ne pourrais pas dire que l'été a été reposante. Tommy demande une bonne surveillance, doit comprendre et accepter certaines limites même si c'est difficile pour lui. Il vit des déceptions, ne comprend pas toujours pourquoi il doit nous suivre en sortie, hurle et cri d'un cri strident lorsqu'il est fâché ou triste.

Il a bouché la toilette, il a pris certaine fois l'habitude de se regarder mâcher dans le miroir pour ensuite recraché le tout dans le lavabo, parce qu'il n'avait pas envie de manger ce qu'on lui offre.  Il a été présent, et parfois absent....


Mais il grandit, même si pour nous, c'est parfois difficile de le constater à travers les  exigences de l'éducation d'un enfant autiste.

Et mon petit garçon, devient tranquillement un grand garçon!  Et c'est comme ça, qu'une journée, je l'ai trouvé si grand...


Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008