samedi 13 décembre 2008

J'ai eu mon lot

Je profite de ce moment de hurlage intensif pour écrire.

Quoi de mieux qu'un message écrit sur le coup de l'impulsion alors que je me retiens pour ne pas aller m'enfoncer dans mon lit en pleurant, ou bien frapper dans un mur... au choix (le premier choix semble meilleur).

Je ne parle pas ici de Tommy en particulier. Mais de tout.

4 ans de pleurs, 4 ans de nuits blanches.

J'ai une "écoeurite" de pleurs de bébé. Non mais j'ai assez donné il me semble.

Détrompez-vous ! Nous avons passé une SUPERBE soirée. Un bon souper, les enfants de bonne humeur et des rires à ne plus finir avec les trois enfants. Vraiment de ces soirées qui nous fait apprécier notre vie de parents.

Comme mon conjoint dit souvent : "une chance qu'ils sont beaux !"

Pour moi la partie 0-2 ans est agréable pour plusieurs raisons. La naissance, les premiers sourires, le premier rire, les premiers pas .... et tant d'autres découvertes de bébé qui sont agréables à vivre. De plus, pour notre part, avec le développement différent de Tommy, nous revivons plein de choses que nous avions oubliés avec la petite dernière.

MAIS le grand MAIS

Quoi de plus agréable qu'un enfant qui commence à s'exprimer. Honnêtement j'aime 100 fois mieux écouter ma grande me raconter toutes sortes de choses pour étirer le temps lors du dodo... que d'entendre ma minie qui hurle présentement depuis presque une heure. Il est 21h50 et je n'ai pas droit à une soirée calme.

Sachez qu'à 14 mois j'ai essayé plusieurs choses. Je suis contre le fait de laisser pleurer un bébé, je considère qu'ils ne comprennent pas toujours pourquoi on les laisse pleurer et ils n'ont pas d'autres moyens d'expression.

MAIS (encore lui). Ça fait au moins 7 mois que j'endure ça. Que je berce jusqu'à ce qu'elle dorme, ou que je retourne la consoler maintes et maintes fois. Tout va bien quelques jours (voir semaines si je suis chanceuse)... et tout bascule pendant plusieurs jours.

Ce soir après 14 jours de rhume, nez qui coule, minie fièvre... j'ai décidé que ça ne me tentait pas. Mais j'ai le coeur gros et j'ai décidé de venir passer le temps ici.

4 ans que j'endure ces pleurs. Que je berce, console... avec la hâte que l'enfant puisse exprimer un peu mieux ses besoins par la parole.

Vous comprendrez ici que nous devons accepter qu'avec Tommy ce sera encore long et j'avoue avoir de la misère à accepter de devoir encore endurer ça plusieurs plusieurs mois.


Je suis tannée et au moment de publier ce message, la minie hurle encore de façon intensive.

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008