lundi 16 juillet 2012

L'été rime avec léger

Je profite d'un petit moment tranquille, ils se font rares chez nous, pour vous donner les dernières bonnes nouvelles que je gardais pour moi le temps de pouvoir vous l'écrire.

C'est l'été rime avec léger, parce que les choses se sont placées juste à temps pour pouvoir en profiter pleinement, l'esprit tranquille... (du moins presque!!)

Il y a quelques semaines, un peu avant la fin des classes, j'ai reçu un appel de la commission scolaire.

Vous vous rappelez bien la saga au sujet du transport scolaire pour Tommy! La dame qui s'occupait de mon dossier à l'OPHQ m'avait suggérer de rappeler la commission scolaire moi-même vers le mois de mai afin de savoir à quoi s'attendre pour le transport l'an prochain.

Occupée comme ma vie l'est depuis plusieurs mois!!!! (ça occupe un nouveau (plus si nouveau) bébé!) Je n'ai pas eu le temps d'appeler mais c'était dans une case "À faire" dans ma tête.

Alors une journée, le téléphone sonne.

"Bonjour, présentations, je suis chargée de vous appeler afin de savoir si vous pensez que votre garçon sera apte à faire le transport en autobus l'an prochain"

Moi, sans hésiter, de répondre que s'il me parle du même transport que cette année c'est hors de question. Je trouve toujours innaceptable qu'on songe faire faire 1h30 d'autobus à mon garçon pour aller à l'école.

"D'accord, je prends le tout en note. (pourquoi pas s'essayer!)  Est-ce que vous croyez alors que l'arrangement que vous avez pris avec la commission scolaire cette année pourrait être refait pour l'an prochain"

Comprendre entre les lignes... On va sauver des sous sur votre dos et s'arranger pour que vous vous la fermiez!

Moi, disons que c'est proche de l'innaceptable aussi. Notre qualité de vie durant la dernière année a été grandement affecté par cette situation et nous voulons éviter d'utiliser cette solution. D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi mon garçon ne pourrait pas bénéficier d'un transport en berline comme d'autres enfants le font.

"Ah madame, vous savez, c'est compliqué ce type de transport."

Lire, on va sauver des sous sur le dos de vos enfants.

"D'accord, je prends en note et je vous redonnes des nouvelles dans quelques jours."


Et moi, j'attends impatiemment le téléphone, qui va me dire si je peux respirer un peu ou si je devrai retomber en guerre, encore une fois.... ou si nous devrons faire le sacrifice d'une autre année difficile autant psychologiquement que financièrement afin de pouvoir offrir à notre garçon un transport adaptée et une éducation selon ses besoins.

Et c'est finalement le papa, peut-être une semaine et demi plus tard, qui a répondu au téléphone attendu.

Selon ses dires, parce que je n'ai pas parlé à la dame... Tommy serait donc dans une berline, avec deux autres enfants, pour un transport d'une durée d'environ 45 minutes. Il serait (j'insiste sur les RAIT) le dernier à embarquer.

Alors, une guerre de moins à combattre durant l'été... mais avec un petit doute, juste tout petit, qui va vouloir voir la preuve, le jour de la rentrée, avant de crier officiellement victoire. Mais on est pas loin!



L'autre chose, le poids qui prenait beaucoup de place (et beaucoup de lignes sur le blog) était les démarches faites pour la grande. Nous avons là aussi, enfin pu mettre de côté les trois dernières années stressantes... (de côté? parce que rappelez-vous qu'elle devra être réévaluée dans le futur pour savoir si ils laissent ou non le diagnostic du TED-NS, selon la maturité et la médication à prévoir pour le TDAH-I).

Avant la fin des classes, j'ai croisé la directrice, qui m'a expliqué brièvement ce qu'on m'avait dit, que la grande sera donc jumelé avec un autre enfant pour (si la commission scolaire donne le bugdet!) une éducatrice temps plein dans la classe! Je sais peu importe le nombre officiel d'heures qu'elle aura, qu'elle sera bien prise en charge l'an prochain.


Et une autre... C'est la minie puce pour laquelle je devais commencer à songer à une réévaluation en prévision de son entrée scolaire en 2013. Je devrais prendre l'information nécessaire afin de savoir si je pouvais retarder son évaluation lorsqu'elle sera déjà à l'école plutôt qu'avant, parce que là, la fille est tannée!  On m'a aussi confirmé (prenez-le en note ceux qui passeront par là prochainement) que nous avons jusqu'à la 1ère année pour faire sa réévaluation. Donc celle-ci n'est pas obligatoire avant l'entrée à la maternelle!

Je peux souffler, je n'ai pas à me mettre au téléphone, stresser sur un autre cas "probablement pas clair" pour les évaluateurs, et je peux attendre jusqu'à la fin 2013 pour faire évaluer la minie, lorsqu'elle sera déjà à l'école, avec la vision et l'appuie des enseignants et TES. Que demander de mieux!



Alors voilà, ce sont quelques briques que j'avais sur les épaules, qui sont enfin tombées juste à temps pour le beau temps!


Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008