dimanche 17 mars 2013

Le labyrinthe

Un petit ajout à la liste des textes que je veux vous faire dans les prochains jours. Un petit imprévu qui dont l'inspiration vient de se pointer là, là, au moment même où j'étais devant mon ordinateur.  Parfait moment!

L'autisme est souvent identifié comme un casse-tête comme ci-présent.



Pour ma part, si nous parlons de la complexité du cerveau et de ses connections qui serait un peu défaillantes dans le cas des personnes autistes selon la plupart des études sur le sujet, je dirais que ce qui représente le mieux ce que je connais de l'autisme c'est un grand labyrinthe.

Selon l'atteinte, le labyrinthe est plus ou moins complexe.


L'envie de vous faire l'image du labyrinthe est en fait de parler des interventions fait chez les enfants autistes par rapport à leurs particularités.

Plusieurs fois, dans mes écrits, semble-t-il que les gens ont cru à un certain moment que je disais que les interventions ne fonctionnaient pas ou même étaient inutiles. Cette interprétation n'était pas voulue.

Comme hier j'ai fait un texte un peu dans le sens des enfants pour qui la stimulation n'a pas fonctionné comme par magie, je vais donc vous préciser ma pensée selon l'inspiration que j'ai eu ce soir même.


Donc, l'autisme, c'est le labyrinthe.

Les intervenants, sont les gens qui se promènent dans ce labyrinthe à essayer d'aider l'enfant a accéder à son potentiel, à faire des connections dans son cerveau là où il y arrive difficilement.

D'ailleurs, malheureusement je ne trouve plus le lien de l'étude qui parlait des études du cerveau qui ont été faites récemment prouvant que le cerveau typique utilisait facilement plusieurs zones éloignées dans le cerveau, ce que l'autiste a de la difficulté à faire. Comme s'il n'arrivait pas à trouver le chemin pour s'y rendre... de là mon fameux labyrinthe.


Les intervenants travaillent avec nos enfants, certainement pas pour les guérir mais pour les aider à se démêler et se retrouver un peu plus rapidement dans ce labyrinthe. Leur montrer la route et qu'idéalement, ils s'en souviennent.

Certains enfants ont un labyrinthe plus simple, qui se parcoure plus facilement. Ce sont ceux chez qui l'intervention fait le plus de "miracles" tel que les parents le disent. Ceci dit, ce n'est pas un miracle mais un chemin qui a peut-être été plus facile à retrouver.

Certains enfants ont un labyrinthe plus complexe, plus difficile où on se perd plus facilement. Les intervenants se voient faire face plusieurs fois à un mur, rebroussant chemin, tentant de retrouver le chemin parcouru à travers ce labyrinthe. Ils progressent mais à un rythme plus lent. Ils font beaucoup  plus d'essais et erreurs.

Leur travail est important et non inutile... mais il est plus simple dans certains cas et moins dans d'autres. Par contre, peu importe l'atteinte de l'enfant, léger ou sévère, ils ont une chose en commun.  Le labyrinthe est là pour rester. Peu importe le travail fait, peu importe le nombre d'heures d'interventions. Les interventions aident à ce que l'enfant se promène plus aisément, mais le labyrinthe est le même, parce que celui-ci représente toutes les particularités de l'autisme qu'aucune intervention ne peut faire disparaitre.

Un enfant autiste peut apprendre à regarder dans les yeux. Il peut apprendre à s'intéresser aux autres et poser des questions du quotidiens, en parcourant leur labyrinthe selon le chemin que les intervenants lui a montré. Avec le temps, la pratique, ils peuvent même le parcourir si vite que ça ne parait plus et que tout semble "normal". Pourtant, ils travaillent fort et ce travail ils ont appris à le faire en partie grâce aux intervenants qui gravitent autour de l'enfant.


Une de mes raisons de mes derniers textes sur le sujet de l'éducation de l'enfant autiste à l'école, c'est l'impression que le travail ne se fait plus au niveau du labyrinthe et qu'il y a un gros manque à ce niveau... mais s'il y a bien une chose, c'est qu'il faut continuer, il ne faut pas lâcher et tenter de faire tout en notre possible pour aider l'enfant dans ce long cheminement.



Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008