vendredi 12 mars 2010

Parfois ça fait mal!

La vie est une série d'épreuves. On grandit à travers ces épreuves, il y en a des plus ou moins belles... mais la vie entière est parsemée d'épreuves qui nous attendent à tous les détours.

Chaque personne vit des épreuves différentes et chaque personne vit les épreuves différemment. Je ne crois pas au bonheur parfait. Les petits malheurs qu'on surmonte sont là pour nous faire grandir et je l'espère... apprécier encore plus la vie qu'on a dans les bons jours.

Même si on est fort... même si on vit d'espoir... les épreuves... ça fait mal!

Pour mon jeune âge je trouve avoir une accumulation d'épreuves... un peu trop impressionnante à mon goût et particulièrement en ce qui concerne les deuils.

J'ai vécu mon premier deuil vers mes dix ans. Je perdais mon seul grand-père... l'autre étant décédé peu de temps après ma naissance.  Un an ou deux plus tard, mon arrière grand-mère nous quittait, puis une amie très précieuse de la famille décédait à 29 ans... puis une autre connaissance se suicidait.

J'ai vécu la séparation de mes parents. Vécue en appartement... appris à vivre avec le peu de sous qu'on avait. Je gagnais mon argent dès treize ans en gardant des enfants, payais mon linge avec cet argent.

Et la maternité m'apportait... encore des deuils.

Le deuil d'une grossesse normale.
Le deuil de l'accouchement naturel.
Le deuil de la surprise de la naissance de l'enfant.
Le deuil de deux autres accouchements naturels et encore le deuil de la surprise.

J'ai fait mon deuil du bébé facile. Le deuils des nuits "normales".(J'ai eu mon lot)

J'ai fait le deuil de l'enfant "normal".

Je dois faire le deuil d'un autre enfant.

J'ai fait le deuil de ma propre image..., celle que je projettes peut-être n'étant pas ce que je voudrais (Les sentiments du jour-septembre 2008). À la place de la mère calme et détentue... je suis la mère toujours aux aguets et oui parfois stressée (une petite promenade?).

J'ai fait le deuil d'une complicité frères et soeurs... (Un écart de plus en plus grand). Bien sûr que ma fille adore son frère et sa petite soeur, mais nos enfants jouent plus souvent chacun dans leur coin. Il n'y a pas de communication entre eux malgré leur âge qui avance... assez vite. Je sais que ça va venir... avec le temps, mais ce ne sera pas tout à fait "comme les autres".


Je le dis... avec les enfants, habituellement du moins, on fait le mieux pour eux et non ce qu'on désire vraiment nous-même.

Je voulais être à la maison pour eux. Les avoir à la maison jusqu'à l'entrée scolaire et peut-être avoir éventuellement une garderie à la maison.  La vie veut que les choses soient autrement et oui c'est difficile et un autre deuil. Le deuil de la garderie. De me voir envoyer mon enfant à la garderie, sachant qu'il est très bien, mais que moi je suis à la maison durant ce temps. Le deuil d'un projet de vie qui ne fait plus vraiment de sens(sur pause).

Le deuil d'être la meilleure personne pour mon enfant. Parce que je l'ai déjà dit, avec un enfant à besoins particuliers, il faut accepter que non nous n'avons pas tout ce qu'il faut pour leur éducation et leur futur. Nous sommes les meilleurs parents oui, mais tout ce qui concerne leurs apprentissages et leur éducation ne relève plus seulement de nous, mais d'une tonne de spécialistes dont nous nous serions passés.


Les épreuves je les traverse la tête haute, mais je ne me gêne pas de le dire que ça fait mal.

Aujourd'hui j'ai visité une superbe garderie pour Tommy. N'empêche que j'ai le coeur gros. Voir mon garçon si heureux dans un environnement avec beaucoup d'enfants... si souriant comme il est toujours. Voir ce dont mon garçon a réellement besoin avant son entrée scolaire et le voir arriver à la maison pour recommencer à tourner autour de la table. Ça fait mal.  Je serai très heureuse de l'envoyer, de l'aider à grandir, à cheminer et s'ouvrir à notre monde, mais je le fais pour lui... entièrement pour lui... avec un gros pincement... un autre deuil. Et suivra sûrement rapidement le tour de la minie... pour laisser une maman qui s'inquiète encore de son propre futur.

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008