jeudi 5 avril 2012

my autism and me

en anglais vaut vraiment la peine

Sans raison apparente

Sans raison apparente, c'est un peu ce qui décrit les changements de comportements soudain chez les enfants.

On le voit aussi chez tous les enfants, vous savez comme les journées de "tempête" que vous ne trouvez rien d'autre pour expliquer une soudaine énergie débordante.

Sans raison apparente, c'est la même chose pour mes enfants, mais il y a une raison... c'est simplement difficile (voir parfois impossible) de la trouver.

Sans raison apparente, c'est la minie qui passe d'une enfant de bonne humeur, présente, connectée, à une cocotte lunatique au maximum, super fragile dont les rigidités ressortent ++++. C'est aussi ce qu'on appelle sa switch "on/off", dont nous n'avons pas trouvé le fonctionnement, qui fait qu'on peut même la "perdre" en quelques secondes où elle se retrouve dans sa tête. Heureusement, cette switch semble un peu moins défectueuse qu'à l'époque!!!!


Sans raison apparente, c'est Tommy qui cette semaine semble plus "perturbé" que d'habitude. Sans raison, avant-hier il a recommencé soudainement, comme ça, sans qu'on sache pourquoi, à tout lancer ce qu'il trouvait sous sa main, dans l'escalier.

Avant on avait la "chance" que les fois que ça se produisait il lançait  des feuilles pour les regarder tomber doucement.  Là, il a simplement  tout pris ce qui se trouvait sur son passage, faisant quelques victimes un peu plus fragiles que des simples feuilles... à notre grand désarroi.

Je n'ai aucune explication, sauf un petit garçon qui cri d'un cri perçant à un petit refus, qui a de la difficulté à se sortir de sa peine, qui hier, faisait le papillon (flapping) d'une façon plus intense que d'habitude seulement pour avoir un biscuit. Il était incapable de mettre les mots sur son désir tel qu'il le fait pourtant si bien depuis quelques mois.




Sans raison apparente, c'est la grande qui a développé des tics à l'école. Non, ce n'était pas "évident" du premier coup d'oeil, ça a pris du temps d'observation à l'école par l'éducatrice spécialisée pour cibler le problème. L'anxiété. Difficulté dans les périodes de transitions parce que les consignes ne sont pas claires (euhhh on fait quoi quand on a fini mais pas les autres???, on me dit de retourner à mon pupitre mais pourquoi au juste? on va faire quoi après être retourné au pupitre?  On me demande d'inventer une histoire, je fais comment?, pourquoi est-ce que l'horaire prévu par l'enseignante vient de changer? on pourra pas faire le livre d'écriture au moment où elle l'a écrit au tableau. Oh Oh, une suppléante. Je fais quoi? Comment je me comporte avec une suppléante?)  À ces tics s'ajoute un très grand besoin de stimulation orale, qui arrive aussi sans raison apparente, comme soudainement, avoir envi de "goûter" les barreaux de chaises, machouiller les crayons, les cordons d'un chandail, les doigts, les effaces, et à la déjà longue et un peu gênante liste s'ajoute les cheveux, la manette de télévision. le bord de la table...



Sans raison apparente, c'est nous, les parents, qui doivent se creuser la tête pour trouver la foutue raison, qui se cache à quelque part... et ce sont les enfants qui eux, ne savent même pas pourquoi parce que pour pouvoir expliquer un changement de comportement, il faut être capable de même reconnaître ce qui nous arrive (peine, peur, angoisse, fatigue...) et être capable de mettre des mots sur le problème.

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008