mercredi 28 janvier 2009

Un bébé facile... et difficile (la grande 0-1 an)

C'est le meilleur titre que je puisse trouver qui décrit bien ma grande fille dès ses premiers mois de vie.

Dès l'arrivée à la maison, ma grande était un bébé facile. Le genre, réveil, boire, rot, changer la couche, dodo. Assez simple non ?

Nous n'avons pas vécu les coliques si réputés pour rendre infernale la vie des nouveaux parents. Un bébé vraiment sage.

Seul point "négatif" que je me souviens de ses premiers mois était la durée de ses boires. Elle buvait TELLEMENT lentement. Les boires de nuit comme de jour duraient au moins 1h30. Imaginez-vous à 3hrs du matin comment c'est dur à supporter.

À 2 mois et demi elle commençait à manger malgré les recommandations d'aujourd'hui qui disent d'attendre à 6 mois pour l'introduction des solides. Mon bébé avait la diarrhée... vraiment là, de l'eau noire... et je n'exagère même pas. Après avoir tenté une autre sorte de lait qui a eu pour effet de la constiper, le début des céréales pour ma gloutonne semblait un choix éclairé.
Alors que tous les bébés adorent la balançoire non ? Ma grande vomissait lors de son petit tour de balancine... D'ailleurs, autre point négatif qui s'est aggravé dans les mois suivant et persiste encore aujourd'hui : elle vomissait facilement, et fréquemment. Du vomit pour cet enfant, j'en ai ramassé vous n'avez pas idée.

L'introduction des solides a été facile, elle mangeait de tout, mais elle vomissait au moins un repas par jour. Elle ne comprenait pas qu'elle pouvait refuser lorsqu'elle n'avait plus faim et mangeait jusqu'à s'en lever le coeur. Il suffisait d'une seule bouchée de trop, pour un bébé qui n'avait pas compris le principe de recracher avec la langue, c'était une catastrophe.

Malgré tout, ma fille était un bébé modèle. Facile. Le soir alors que nous écoutions la télévision elle faisait sa sieste tranquillement couchée sur son tapis d'éveil. Elle a commencé à faire des nuits de 8hrs vers ses 3 mois. Jusqu'à 6 mois elle se couchait vers 23hrs... pour ensuite se coucher à l'horaire normal des enfants.

8 mois ! C'est la durée de la facilité chez ma puce, et l'enfer commença ! Pourtant je continuerai toujours de la décrire comme un bébé facile. Elle était autonome, avait un développement dans la normale, mangeait bien, faisait ses nuits.

8 mois fut l'âge à laquelle nous devions l'intégrer graduellement à la garderie. L'enfer a débuté en même temps. 8 mois était aussi l'âge ou mademoiselle a constaté que dormir n'était pas SI intéressant que ça. À 8 mois, mademoiselle ne dormait plus qu'une seule sieste par jour pour la majorité des jours, pour arrêter complètement à 14 mois et ne plus faire de sieste du tout à ses 20 mois. 8 mois ! L'âge à laquelle les bébés dorment habituellement, ma grande commençait déjà à se démarquer !

Et ça commence. Les commentaires, qui n'arrêterons plus, même à ce jour. Les gens qui croient savoir mieux que nous. L'intégration à la garderie fut un échec... un gros échec. Je me rappelerai toujours de la gardienne, alors que je l'avertissais de ma puce qui était particulière et dormait peu, qu'elle m'a répondu "ah tu vas voir à la garderie ils bougent et elle va dormir plus". Je me rappelerai aussi de la même gardienne qui suite au mois de tentative d'intégration à la garderie m'aura dit : "ouais, finalement tu avais raison, elle est tough cette enfant-là !". Ma puce pleurait beaucoup. Déjà depuis quelques mois elle était sensible, sur les sons, sur les nouvelles personnes, et à la garderie aussitôt qu'un enfant pleurait, criait, que ça bougeait beaucoup, c'était la catastrophe pour ma puce de 8 mois. Elle pleurait de voir un enfant tomber, elle pleurait de voir un enfant pleurer. Et elle était dont épuisée de dormir trop peu. Les gens l'auront traité de capricieuse, nous aurons dit de la laisser faire, on m'aura même accuser d'être trop stressée et de transposer mon stress sur elle, c'était donc de ma faute si ma fille ne s'adaptait pas à la garderie.

J'ai été plus que chanceuse. Je remercie le ciel d'avoir eu ma maman qui a pris ma fille en charge les 4 mois que je suis retournée au travail.

À 8 mois ! Fut le début d'un an d'enfer. LES DENTS ! Aucunes dents n'a passé inaperçues chez cette cocotte. AUCUNES. Pendant un an, elle s'est réveillée, une nuit sur deux, une semaine sur deux pour hurler de douleur, et par le fait même tout vomir son souper. Des nuits à faire du lavage, lui donner un bain, la calmer devant une émission pour enfant, j'en ai passé... et enceinte de son petit frère pour ajouter au supplice !

Mais elle était spéciale ma cocotte. Ses peurs allaient en empirant. Les sons, visages, des annonces à la télévision, les marionnettes dans ses vidéos pour enfant. C'est un bébé, pour moi ce n'était rien de grave et en vieillissant ça passerait.

À 1 an, alors qu'elle adorait sa grand-mère et était toujours heureuse de la voir, elle aura pleuré à chaudes larmes en voyant sa mamie, le matin où celle-ci est venue pour sa première journée de gardiennage. Mais pourquoi à 1 an elle a compris que je partais ?? Elle a compris que quelque chose n'allait pas dans sa routine habituelle. MAIS elle n'avait qu'un an !

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008