mercredi 6 janvier 2010

PISCINE !! (partie 1 - la grande)

La piscine en hiver.  Toute qu'une idée qui me vient là de parler de ça en plein hiver.

En regardant mes vieux messages j'ai vu que j'avais parlé de la première fois où Tommy a réussi à se tenir seul sur la balançoire "de grands", mais je n'avais pas parlé de ses prouesses de l'été dans la piscine.

La baignade est chez nous un triple défi.  Chaque année on ne sait pas à quoi s'attendre et chaque enfant est un défi différent.

Si on commence par l'histoire de la grande.

À ses deux premières années de baignade c'était une puce qui adorait l'eau. Elle aurait pu se lancer dans la piscine sans même réaliser le danger qui l'attendait tellement elle voulait y aller. Elle avait alors environ 8 mois et 20 mois. Une particularité de baignade était par contre apparue au deuxième été, elle refusait de s'asseoir dans une barboteuse... elle se tenait donc seulement sur le bord ou assise sur un banc à lancer de l'eau.





Je l'avoue, nous ne l'avions pas inscrit à des cours de piscine... est-ce que cela aurait changé quelque chose ?  Par contre avec la grossesse et bébé tout neuf ça ne faisait pas partie de mes "priorités" du moment. 

Le troisième été arriva.  On est invité à une fête et il fait beau.  J'ai hâte d'y aller et d'amener ma grande dans la piscine alors que je lui ai acheté un super flotteur qui empêche vraiment de caler... on ne peut pas demander mieux !  Ce jour là c'est papa qui décide d'embarquer avec la puce. 

Horreur...  Papa à lâché la puce un peu trop vite qui a paniqué en se sentant laissé aller dans l'eau... Le jour même j'ai réussi à la ramener dans l'eau moi-même... mais l'angoisse était maintenant en place ça a été la seule et unique baignade de l'année.  Elle ne voulait toujours pas non plus s'asseoir dans les barboteuses. Les jeux d'eau lui faisait peur.




Suite à cet épisode, nous décidons de la pratiquer durant l'hiver quelques fois à la piscine intérieure.  À ma grande surprise, j'arrive à l'amener dans l'eau sans cris, j'arrive même à la laisser nager d'elle-même avec son flotteur.
Le quatrième été arriva.  Ma grande a maintenant plus de trois ans.  J'espère que les peurs de l'année suivantes sont derrière nous et les belles réussites du printemps me mettent en confiance.  ERREUR.  Aucune baignade de l'été. Seulement approcher la piscine et elle hurlait pour ne pas qu'on l'embarque.  Par contre j'ai réussi ENFIN à l'intéresser aux barboteuses. Les petites de la maison on oubli elle ne voulait toujours pas s'asseoir dedans, mais les grosses barboteuses public à là oui elle a eu du plaisir et j'ai réussi à la faire asseoir un peu par moment, elle préférait tout de même être debout.  Une visite à l'aquarium cette année là lui aura fait découvrir les jeux d'eau !  Elle est restée craintive mais les jeux d'eau de l'endroit était enfin amusants pour elle !

Le cinquième été !  Cet été... celui de tous les espoirs.  Celui où ma grande me répétait qu'elle avait maintenant 4 ans et qu'elle était GRANDE.  Celui où j'arrive un peu mieux à gérer ses craintes. Celui où elle a découvert encore plus les jeux d'eau !  Celui où les barboteuses ne lui font plus peur.

Enfin ma grande peu surmonter ses peurs, un petit peu à la fois.  Enfin elle a accepté après 1 an de refus de retourner dans les grosses piscines et surmonter sa peur de caler au fond. Ça n'a pas été sans cris, mais le succès est là et nous rends confiants pour l'année suivante.



Pour la grande la piscine amène un grand défi. Elle doit surmonter ses angoisses, son insécurité gravitationnelle, elle doit se concentrer et réussir à oublier les stimulis autour d'elle, travailler la coordination de ses bras et jambes...  C'est un défi qui semble heureusement sur la bonne voie, un petit pas à la fois !

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008