lundi 30 novembre 2009

Qu'est-ce que tu veux ?

La question CLÉ de la maison.



 
Tommy me prend la main, me traine jusqu'au comptoir....  "Qu'est-ce que tu veux ?".

Minie chigne dans sa chaise en pointant une auto au loin...  "Qu'est-ce que tu veux ?".





Dans mon monde... une simple question demande un enseignement. 

Tommy travaille avec son éducatrice (et nous par le fait même) le "Qu'est-ce que tu veux?" depuis environ 1 mois.  Il doit pointer (on lui dit alors "POINTE") et dire un mot au moins qui indique ce qu'il veut.

Ce soir au coucher.  Comme la routine oblige, je demande à Tommy de pointer son verre de lait et me dire LAIT.  

Moi : "Qu'est-ce que tu veux?"
Tommy : "Pointe...  le lait !"


La minie, je le travaille moi-même depuis 2-3 semaines.  Minie pointe déjà très bien là-dessus ce n'est pas un problème, je veux juste qu'elle apprenne à demander ce qu'elle veut plutôt que chigner. 

Comme elle ne veut pas toujours dire le mot, je complétais parfois avec DONNE puisqu'elle pointait déjà l'objet qu'elle désirait.

Résultat ?

Moi : "Qu'est-ce que tu veux?"
Minie : "Donne"

peu importe ce que je demande... elle a bloqué au DONNE.  Et si elle veut me donner elle même quelque chose ?  J'ai droit au "Donne maman". 

Comme je discutais avec l'éducatrice à mon garçon, maintenant que le donne est acquis, je vais recommencer l'enseignement en travail à la table pour "Qu'est-ce que tu veux? " et qu'elle dise le nom de l'objet !  Bien du plaisir à l'horizon !!!!!  (non ce n'est pas si sarcastique, au moins je ne me casserai pas la tête sur quoi faire comme activité avec la puce et ça me donne un semblant d'interaction avec elle)

jeudi 26 novembre 2009

Si j'avais besoin d'une photo

Pour illustrer l'autisme chez les enfants...

Celle-ci est tout simplement ma préféré.  Un petit hasard bien fait qui a donné une photo tout simplement merveilleuse !


mercredi 25 novembre 2009

Trois enfants ... trois défis !

De qui voulez-vous que je parle aujourd'hui ?


Grande fille....


- tornade à ses heures qui arrive difficilement à s'arrêter dans des endroits trop stimulant pour elle.

- qui a réussi à rendre nerveux le médecin le plus calme que je connaisse en fouillant partout, en faisant tomber les choses qui sont sur son bureau.

- qui peut être si sociable et si angoissée à la fois.

- qui après qu'une lumière ait brûlée dans la salle de bain d'en bas, refuse maintenant d'y aller et demande à faire sa routine du dodo dans la salle de bain en haut.

- qui s'est fait plus que remarquée au centre d'achat lorsqu'une crise de panique lui a pris au moment d'embarquer sur les escaliers roulants... heureusement de bons samaritain l'ont pris dans leur bras puisque puce était restée prise en haut des escaliers.

- qui depuis cet épisode est nerveuse à descendre des escaliers "ordinaires".

- qui décourage les maquilleuses d'enfants parce qu'elle bouge trop et nous et son éducatrice lorsque c'est l'heure d'attacher ses cheveux.

- qui parfois veut s'exprimer mais tout sort à l'envers !



petit loup...


- qui ne parle pas.

- qui tourne en rond des heures parce qu'il ne sait pas comment s'occuper autrement. (tourne en rond, fait tourner des roues etc..)

- qui depuis le début de la stimulation ICI a de la misère à s'organiser les jours où son éducatrice n'est pas là.

- qui se cogne partout à longueur de journée.

- qui ces temps-ci fait non non non pour me demander quelque chose, ou lorsqu'on sort dehors parce qu'il anticipe un refus à sa demande qu'il n'a pas encore fait.

- qui ne mange pas très bien.

- qui se réveille parfois la nuit (plus souvent ces temps-ci)



jolie minie...



- qui fait ses demandes en grosse partie par geste.

- qui parle, mais en écho toute la journée.

- qui ne mange pas très bien.

- qui passe sa journée après nous pour qu'on l'occupe et qui peut être si indépendante si on est pas "dans le décor".

- qui ne dit pas allo à son papa qui arrive de travailler ou ne dit pas bye bye à quiconque quitte la maison.

- qui passe une GROSSE partie de la journée assise à la table à jouer avec ses bonhommes ou auto.

- qui pleure souvent et se fâche facilement.

- qui brise tous les livres qu'elle trouve.

- qui mange les crayons si on la laisse sans surveillance pour dessiner... et qui si on surveille ne nous lâche pas deux secondes pour qu'on dessine tout ce qu'elle demande.

- qui se réveille encore la nuit.






Ce sont mes petits défis de tous les jours !


*** pour les nouvelles de la minie... nous avons un prochain rendez-vous la semaine prochaine... où on devrait savoir si elle penche vers le TED ou le trouble de langage sévère.

dimanche 15 novembre 2009

Ma minie



Alors la voici la voilà : la petite histoire de ma minie puce.


Non revue et non recorrigée. Je reviendrai plus tard pour ça !


Les signaux d'alertes qui nous poussent à la consultation:

Chez un enfant avant 3 ans :

- passivité, niveau faible de réactivité/anticipation aux stimuli sociaux (ex. : ne se retourne pas à l’appel par son prénom ; manque d’intérêt pour autrui),

- difficultés dans l’accrochage visuel,

- difficultés dans l’attention conjointe (attention partagée par 2 partenaires sur un objet tiers)

- retard ou perturbations dans le développement du langage

- Quel que soit l’âge, une régression dans le développement du langage et/ou des relations sociales.

- Des antécédents d’autisme dans la fratrie en raison du risque élevé de récurrence.

Quelques signes ont une valeur d’alerte très importante chez l’enfant de moins de 3 ans et doivent conduire à demander rapidement l’avis de spécialistes :


- absence de pointage ou d’autres gestes sociaux à 12 mois. (pointage, début du langage, répondre à son prénom, sourire conjoint...)


Un peu de notre minie puce

Mars 2009 (à des copines de forum) (18mois)

Je ne viens pas souvent ici c'est le fun de lire la progression de vos loups. Ici pas grand chose de nouveau depuis le post que j'avais écrit au sujet de minie (à 16 mois). Les mots c'est pas vite... ma grande répétait tout... elle un peu moins... je l'entends en dire mais faut avoir l'oreille disons..

ça va être des

doux doux
minous
allo
fini
bye bye
coucou
doudou

et j'en oublie quelques-uns... elle est dans la "norme" basse... ils disent une moyenne de 20 mots à 18 mois. Mais pas de maman ni papa encore.


Septembre 2009 (22 mois et demi)

J'ai une prescription en audiologie pour Jasmine.

Elle perd des acquis depuis quelques semaines... comme les sons, noms d'animaux. Avant elle disait cheval, faisait le son, et là ben c'est meuhhhhhh pour tout. Je m'éterniserai pas d'explications ce n’est pas nécessaire et pas envie de chercher des bibittes.

Bref pour résumé on remarque qu'elle prend du retard sur les enfants de son âge. Niveau langage, contact social, compréhension... elle comprend beaucoup de choses là je ne parle pas comme Tommy qui comprenait rien, mais ya un petit quelque chose d'assez frappant quand on la voit avec des enfants de son âge.

Tout ça pour dire que j'allais à la clinique pour faire vérifier ses oreilles et la doc l'a quand même vu quelques fois la cocotte, elle connait aussi l'histoire des deux autres et elle trouve bien de commencer par faire faire le test d'audio à cause des otites(3) qu'elle a fait, s'assurer que c'est pas la cause de son "retard"...

C'est une enfant qui joue quand même très bien et qui sait faire des demandes à sa façon (surtout par geste), le langage elle est comme pas intéressée pour le moment on dirait. Elle dit beaucoup de mots quand même là, elle semble avoir un bon vocabulaire, lui manque juste le petit coup pour qu'elle comprenne qu'elle peut aller plus loin, et démontrer un peu plus d'intérêt envers nous peut-être.






Novembre 2009 (24 mois)

L'embêtement est sur le fait qu'elle fonctionne relativement bien en général. Le seul point qui nous accroche c'est le peu de réaction aux arrivées et départs, et encore là c'est instable. Une fois elle va sauter littéralement sur la personne qui arrive, lui montrer ce qu'elle a dans les mains, mais si la personne essaie de "parler" avec, c'est à sens unique, il n'y pas vraiment d'interaction dans ce sens-là. On lui parle elle va jargonner, mais pas en "réponse" nécessairement. Elle ne réagit tellement pas à son père quand il revient de travailler, j'avais déjà dit que c'est comme si elle ne se rendait pas compte qu'il n'est plus là, pareil pour moi... je pars, aucune réaction même pas un bye bye de sa part sauf si on la stimule fort comme un bébé d'un an à qui tu dis "fait bye bye fait bye bye" et qu'il fini par le faire "sur demande". ... Elle s'ennuie pas... donc la raison du pas de réaction quand il revient.

J'ai filmé pour regarder une fois juste une circonstance, à ce moment elle dessinait. Mon chum a beau dire allo devant elle, la regarder dans les yeux, elle regarde sa feuille, le pousse parce qu'il a mis les bras sur ses crayons... ne répond pas de allo, pas de réaction qu'on s'attend d'une enfant qui a pas vu son père de la journée.

Pas des farces là je vois les enfants plus jeunes, même genre 20 mois être plus réactifs qu'elle dans plusieurs circonstances.

Elle ne parle évidemment pas beaucoup mais jargonne énormément. Moi je m'inquiète moins parce qu'elle commence à faire les phrases de deux mots, par contre elle ne parle pas beaucoup en terme de communication par rapport à plusieurs autres enfants. Elle connait les mots mais ne les utilisent pas vraiment pour communiquer... sauf pour dire "bonhomme tombé"... mais c'est tellement du sens unique avec elle. Soit elle parle, soit je parle. Si elle veut quelque chose, elle continue comme avant à fonctionner par geste. Me ramasse le linge et me tire (ou pousse) jusqu'à destination... tend les bras et chigne. Là si je demande qu'est-ce que tu veux elle répond "veux veux veux auto".

L'alimentation, elle mange encore comme un bébé d'un an et quelques finalement. On est loin des ustensiles à tous les repas, si je lui donne son assiette au complet ça fini par terre, repas et assiette inclus, elle est hyper difficile sur le QUOI manger. N'a jamais aimé ce qui goûte plus doux, genre carottes, patates sucrées..., je compte pas mal sur les doigts ce qu'elle accepte de manger.

C'est pas mal les trois points principaux qui nous dérangent. Sinon, je passe les détails d'à quel point c'est une enfant très grugeante en énergie qui demande beaucoup d'attention et de surveillance constante. On ne peut pas la laisser deux minutes seule sans qu'elle mange les crayons au lieu de dessiner, déchires les pages du livre, grimpe debout sur la table, grimpe sur les tablettes du garde-robe, ramasse un couteau dans les tiroirs (on les a barré heureusement!)

Ses jeux ont toujours été supers bien développés, elle est super impressionnante et très intuitive là-dessus. Sa capacité d'imitation est excellente quand ça lui tente. Elle a dit des mots isolés dans l'âge normal mais pas dans la norme (ils disent 20-30 mots à 18 mois... c'était moins que ça), mais pas les papas et mamans évidemment hein ! Ça été à peut-être 18 mois voir plus tard je ne sais plus trop. Je parle d'un maman dirigée pour me demander quelque chose, pas le mot en tant que tel et encore là aujourd'hui elle l'utilise très peu juste quand elle chigne. L'éducatrice ICI à Tommy a seulement remarqué que son attention envers autrui est difficile. Elle m'a dit d'essayer de le pratiquer avec elle, prendre les exercices à Tommy et les faire avec Jasmine.

Je me rappelle de ma grande à 20 mois quand mon gars est né, elle avait des réactions, elle me cherchait quand je suis partie à l'hôpital, elle était capable de "s'occuper" de son frère... alors que minie elle penserait juste a donner des claques au bébé pour jouer.

Je me rappelle à 1 an, à sa fête, j'avais trouvé ça tellement hot de voir la petite d’une amie (qui a 3 semaines de différence avec la mienne) dire en arrivant "Allo" et pointer un clown accroché au plafond avec un "maman, maman". La mienne le faisait pas ça je m'en souviens très bien et très peu encore en sortie elle va pointer et dire ce qu’elle voit quelques fois(rare) mais sans chercher à me le montrer. Après je vois une autre amie que sa fille parle plus que la mienne et elle est 3 mois plus jeune, son père lui parle : "attention va pas là, tiens va donner ça à Tommy. Attends-moi", pis tout d'un coup il essaie de dire attention à minie, de lui parler et rien à faire, elle le pousse pour passer, chigne...

Un moment donné mon chum commence à me parler qu'il trouve ça plate, qu'elle est pas très réactive, chose qu'on avait déjà remarqué à la fête à Tommy(juillet donc 21 mois) l'exemple que je donnais, des gens qui lui parlent et elle qui fixe avec la baboune sans rien dire même pas un sourire. Elle a alors perdu des acquis qu'elle avait vers 1 an, des mots qu'elle connaissait, des sons qu'elle faisait, là c'est revenu depuis septembre je dirais, je parle plus, la stimule plus pour refaire les bons sons, la corrige. L'éducatrice à Tommy en septembre disons fin septembre, début octobre (donc 23mois) la prenait des fois des petits 15 minutes pour la stimuler... lui faire faire un exercice à ce moment elle ne pointait toujours pas les images dans un livre, maintenant elle le fait très bien.


Ortophonie - novembre 2009

Premièrement... disons que ça n'a pris que deux-trois minutes pour que l'orthophoniste comprenne (ou plutôt VOIT) bien le pourquoi de ma présence !


L'attention conjointe... oui... mais ultra ultra ultra limitée. La petite se promenait d'un jouet à l'autre mais n'interagissait pratiquement pas avec l'orthophoniste. Elle lui dit allo, elle la regarde mais ne parlait pas...


Il a fallu "l'asseoir de force" (façon de parler) pour faire le travail à la table... disons qu'elle venait pas d'elle-même elle était trop occupée avec les ballons. Mais même à ça... exemple jouer a rouler le ballon, elle repartait prendre un autre ballon, oupss partie voir un autre jouet dans l'autre coin de la salle, oups retour au ballon, oupsss....


Comme les orthophonistes font habituellement des évaluations plus au niveau de la qualité du langage, quand j'avais appelé je lui avais expliqué mon besoin à moi. La situation, attention difficile, les antécédents familiaux. Elle m'a dit alors qu'elle ferait vraiment une évaluation au niveau pragmatique et orienté vers les difficultés que je lui ai avancé.


Bref elle lui a montré des casses-têtes.. la petite a fait des encastrements. Elle lui a donné un morceau qui ne correspondait pas. La petite le tournait dans tous les sens à le regarder mais ne cherchait pas "où il pouvait aller".


Elle lui a donné un aute casse-tête... le tout se faisait en silence, la petite répondait pas vraiment à ses questions "c'est quoi ? un papillon ? etc.." Elle répétait plus la question du genre "ou il va ? " donc la petite répétait "ouiva ouiva"...


Elle a testé sa réaction en lui enlevant les casses-têtes encore là pas vraiment de réaction... elle regarde mais ne les redemandent pas ni par mots ni par la parole. Elle porte son attention ailleurs.


Elle aimait beaucoup cogné les pièces du casse-tête sur la table, faire du bruit avec ses pieds sur la chaise.


Elle a essayé de faire un tour de rôle de jeu de marionnette. Pas vraiment de succès ici la petite prenait tous les toutous et jouait seule avec.


Elle a fait des bulles, chose qui la rend insécure mais au moins elle ne pleure plus.


Elle a donné un bac dur à ouvrir. Encore là demande par geste mais pas par parole. Par contre elle demandait des choses en pointant qui étaient plus loins... "veux ballon... veux ça... veux poisson". Elle n'insiste pas longtemps ... si on le donne pas elle passe à autre chose et revient une ou deux minutes plus tard... "veux ballon."


Elle lui a présenté des objets... cloche etc.. quand c'est l'adulte qui l'a dans les mains (c'est l'impression que j'ai) elle ne demande pas, pas de contact visuel non plus, elle continue à fixer l'objet sans faire de contact avec l'adulte.


Réaction à l'arrivée et au départ de papa... un regard mais c'est tout. pas de allo, pas de "PAPA!!!"... Elle a essayé des "où est maman" sans réaction.


Elle a regardé sa réaction face à un jouet sonore qui vibre... réaction pas mal passive, un petit sourire en coin quand elle la chatouillait avec. Par contre, plus tard dans la scéance la petite dessinait et elle l'a refait et là plus moyen de la déranger... elle avait beau passer le jouet vibrant dans le cou elle ne réagissait plus du tout trop occupée à dessiner, même pas un haussement d'épaules parce que ça dérange...


Comme pour son prénom, elle comprend les consignes mais c'est très sélectif, si elle est dans sa bulle on la perd complètement...




deuxième rencontre


Elle l'évalue pas mal comme moi à environ 18 mois d'âge de langage expressif, mais comme elle dit c'est pas tant le langage le problème plus que la façon de l'utiliser. Elle était pas certaine à la dernière rencontre donc elle a vraiment plus porté attention et elle trouve qu'elle fait beaucoup d'écholalie.


Pendant 1hr elle répétait presque toujours la question. "Où le minou" "ou ou ou". Tk j'ai pas d'exemples précis mais elle trouvait que c'était beaucoup.


Je l'ai questionné aussi pour l'âge qu'elle a le fait qu'elle répète beaucoup. Tsé si je demande "est-ce que tu veux du jus". c'est "jus jus jus jus jus". Hier elle a trouvé un bonhomme par terre dans la chambre de mon gars et elle me dit "bonhomme caché". Elle s'est assis sur une petite chaise d'enfant et je pense qu'elle a répété "caché caché caché (à travers des vocalisations et jargons) caché" au moins 5 minutes sans débarquer de la chaise.


Elle a fait le même scénario là-bas. Elle s'est mise à dire "bébé bébé" on a pas vu pourquoi exactement mais ça a duré un bon 5-10 minutes là elle était partie et répétait "bébé bébé bébé" en se promenant dans les locaux.(non pas en cherchant si la question vous vient à l'esprit ) sans arrêt à travers des vocalisations.


Voilà pour le moment c'était un peu de ma minie !

Divers liens intéressants

J'ai comme un peu manqué à ma tâche... celle de mettre ici de l'information intéressante sur le TED. Bref en voici un peu ! J'avoue manquer de temps pour tout regarder et faire le tour des meilleurs sites.


http://abcnews.go.com/health/autism - une section seulement sur l'autisme avec témoignages et vidéos explicatifs.

http://www.youtube.com/watch?v=XYHr3crIpRA&feature=related - témoignage

http://www.autismspeaks.org/video/index.php - séries de vidéos sur l'autisme

http://forum.magicmaman.com/magic03ans/Desenfantsdifferents/articles-autisme-videos-sujet-3664971-1.htm - plusieurs vidéos... dont certains montrent un peu les techniques ABA (je ne les ai pas encore écouté)


À plus !

mardi 10 novembre 2009

Critères diagnostics avec exemple.

C'est en anglais par contre mais je le trouve bien fait quand même. Ça donne des petites idées pour ceux qui ont de la misère à comprendre les grands termes médicaux.

En noir les traits inquiétants de la minie pour ceux que ça intéresse !

CUTTING THROUGH THE PSYCHOBABBLE:
DIAGNOSING AUTISM AND PDD-NOS PER THE DSM-IV IN LAYMAN’S TERMS
This document was born out of confusion experienced by so many parents about the diagnosis of autism or PDD-NOS. When comparing notes, we discovered that even our physicians did not agree. One woman told us her psychologist said that a diagnosis of PDD-NOS was reserved for children on the spectrum who are curable; others have been told that PDD-NOS is not even on the spectrum! We found that many clinicians seem to take a milder diagnosis and simply label it PDD-NOS.

This document takes the DSM-IV criteria for autism and PDD-NOS and translates it into English. It also attempts to clarify how a diagnosis of PDD-NOS is made. Please note that not all symptoms may not be present every day. Look at typically developing children of same age (peers) and use them as markers. This document is certainly not a diagnostic tool; it was created by and for parents.

To make this easy, (1), (2), (3) are categories, the letters (a), (b); etc that appear under each category will be referred to as symptoms.

DSM-IV Criteria for Autism
299.00 Autism
A. To be diagnosed with autism, you must have:
o At least SIX (6) of the below symptoms from categories (1), (2) and (3).
o You must have TWO (2) symptoms from (1- Social)
o And ONE (1) each from (2- Communication) and (3 Behaviors and Interests)
o The other one (or more) can be from any of the categories.


(1) SOCIAL
Social interaction is impaired, must have TWO from below list of symptoms:
(a) Problems with nonverbal behaviors such as eye contact, facial expression, body postures and gestures used in social situations
Examples:
o Eye contact – different from peers, may only meet eye-gaze of certain people or have total lack of eye contact – or anything in between
o Facial expression – may seem inappropriate to what the situation warrants, may have blank gaze, may not greet you with a smile, may have same expression on face most of time – or any combination thereof
o Body Postures – may hold arms close to sides, may try to avoid certain types of social contact, may appear unapproachable due to posture
o Gestures – may not respond to a hand held out to shake hands, arms out for hugs etc. May not understand social ‘cues’ we take for granted


(b) Does not make friends like other children in same age group.
Examples:
o While peers are learning to play together, the child is off by themselves
o Children learn to play by imitation, this child is not imitating the other kids
o Seems to have no interesting in socializing with peers
o May approach peers, but not to play…watch and see if the child is approaching in the same way peers approach each other


(c) Does not share objects with others for enjoyment.
Examples:
o Does not bring you something that interests them to share with you
o Does not point in the distance (i.e. to an airplane) to share with you something that interests them
o Look at peers and how they show things they are proud of (ie. Artwork) and see if child does the same thing


(d) Lack of social (Consisting in dealings or communications with others) and emotional (characterized by emotion) ‘give and take’; Does not respond to social or emotional cues
Examples:
o Does not seem to seek out or enjoy the company of others; may be aloof
o Does not smile back when you smile at him/her (without prompting)
o Does not reply “hello” to your greeting (without prompting)
o Does not seem especially happy to see you when you return home after work
o Does not seem to pick up on the ‘vibes’ of others
o Does not become grateful or excited in anticipation of outing or gift (in the same way a peer would)
o Does not attempt to comfort someone who is crying




(2) COMMUNICATION

Communication difficulties (Must have at least ONE of the below symptoms):

(a) Delay in, or total lack of, speech, but does not use gestures to communicate (Delay = not at same level as peers)
Example:
o Does not point to what s/he wants
o Does not ‘mime’ his/her needs (ie. Mime ‘eating’ if hungry)
o Does not shake or nod head for ‘no’ or ‘yes’
o Does not shrug shoulders to show s/he ‘doesn’t know’

(b) If child can speak, cannot start or hold up their end of a conversation (appropriately)
(c) May echo phrases, words, songs, parts of movies etc.

(d) Does not engage in imaginative play (as peers)
Examples:
o Will not pretend to drink from toy teacup
o Will not pretend to brush doll’s hair
o Will not use items for make belief (i.e. a stick for a cane or a magic wand)
o Will not make dolls ‘talk’ to each other
o Will not take a toy airplane and ‘fly’ it around the room while saying ‘zoom’


(3) BEHAVIORS AND INTERESTS
Repetitive behaviors, interests, and activities – child may get angry if this ‘pattern’ is interrupted. Must have at least ONE of the below symptoms:
(a) Child is so focused on an interest that to remove the interest will result in a meltdown
(b) Routines or rituals must be followed, they appear to have no function
Examples:
o Lining up cars is not necessarily playing ‘garage’; if you attempt to join in, the child will tantrum, walk away, push you aside, etc.
o Family members must always sit in same seats; failure may result in tantrum
o Must take same route home; one deviation may cause meltdown
o Must wear red shirt on Tuesday or risk a tantrum etc
o If you go to the video store, you must rent “The Brave Little Toaster” every time or risk a tantrum

(c) Repetitive behavior such as hand flapping, rocking, ear flicking, chewing on clothing, vocal ‘stims’, spinning etc.

(d) Preoccupied with parts of objects
Examples:
o Spins wheels of toy cars
o Focus on one part of a toy (i.e. doll’s eyes)
o Cover parts of book so that s/he can look at one piece

B. Child is either delayed (not same ‘age’ as peers) or acts differently from peers in ONE of the following (must be noticeable before age three): (1) social interaction, (2) language as used in social communication, or (3) pretend play.

C. Child does NOT have Rett’s or Childhood Disintegrative Disorder


299.80 Pervasive Developmental Disorder, Not Otherwise Specified
PDD-NOS is a diagnosis by exclusion. If a child presents with some symptoms from (1), (2), and/or (3), and their pattern of symptoms is not better described by one of the other PDD diagnoses (i.e., Autistic Disorder, Asperger’s Disorder, Rett’s Disorder, or Childhood Disintegrative disorder) then a professional might decide that a diagnoses of PDD-NOS is warranted.

When comparing PDD-NOS to Autism, PDD-NOS is used when a child has symptoms of autism as above, but not in the configuration needed for an autism diagnosis. Social component is where the most impairment is seen. Children who fail to meet criteria for autism and don’t have adequate social impairment typically have a developmental disability, and their symptoms can by accounted for by that.


Looking at above description:“299.00 Autism - To be diagnosed with autism, you must have at least 6 of the below symptoms from (1), (2) and (3). You must have two symptoms from (1) and one each from (2) and (3) – the other two can be any of the other symptoms.”
PDD-NOS is most often diagnosed when children have significant social impairments, but don’t have the symptoms in area (3). A child with PDD-NOS may have the same (or more, or less) number of symptoms as a child with autism, but instead of having 2 from #1 and one each from #2, the child might have 1 symptom from #1 and one from #2, plus two from #3.
A diagnosis of PDD-NOS is not necessarily a less-severe one than a diagnosis of autism, but can be sometimes.

Severity of any spectrum disorder can be determined by the amount and severity of symptoms listed above.

It is imperative to obtain a thorough psychological assessment performed. If you do not understand during any part of the assessment, ask questions. You should feel comfortable to go home and ‘digest’ the information given to you, form any questions or concerns and contact the diagnosing clinician to get your answers.
Many thanks go out to R.C. for her help with this project!

A notice to our readers...
This document was put together with input from parents, not physicians. It is not to be used as a diagnostic tool, nor is it to be considered professional advice.

This document references web sites that may be of interest to the reader. BBB Autism Support Network makes no presentation or warranty with respect to the accuracy or completeness of the information contained on any of these web sites, and specifically disclaims any liability for any information contained on, or omissions from, them. Reference to these web sites herein shall not be construed to be an endorsement of them or of the information contained thereon, by BBB Autism Support Network.

(c) BBB Autism – July 2002
This document is the intellectual property of BBB Autism Support Network.
Permission to reproduce and hand out is granted, provided the document is displayed in its entirety. Other permissions may be requested by email: liz@deaknet.com. The purpose of this copyright is to protect your right to make free copies of this paper for your friends and colleagues, to prevent publishers from using it for commercial advantage, and to prevent ill-meaning people from altering the meaning of the document by changing or removing a few paragraphs.



source : http://www.bbbautism.com/diagnostics_psychobabble.htm



À suivre

dimanche 8 novembre 2009

UNE ÉTIQUETTE SVP !

Oui oui vous avez bien lu.

En tant que parents d'enfants autismapolien, dysphasien, dyspraxien, hyperactivien... en tout cas peu importe le troube en question.... la chose dont on ne veut pas c'est une étiquette.

Mais l'étiquette est importante. Pour le financement, pour les services, pour être parfois un peu mieux compris ?


Et si ces enfants venaient au monde avec une étiquette. Imaginez TOUT le stress dont on se passerait. Toutes les batailles qu'on éviterait. Tout le manque de compréhension. Tout le temps perdu.

Alors en tant que maman d'enfants "pas ordinaire" je réclame officiellement une étiquette dès la naissance. Imaginez... bébé qui vient au monde, avec une minie minie étiquette que juste vous pourriez voir... Et là on sauverait donc du temps et du stress.

"L'étiquette" de mes enfants je m'en fou. Ça ne me fait pas peur, ça ne me permet que de mieux les aider... Ce n'est pas cette étiquette qui va changer le regard que je porte sur eux... l'amour que j'ai pour eux.

L'étiquette je la prendrais volontier à la naissance juste pour éviter le pire stress de notre vie... celle de se battre et de faire des démarches diagnostic pour nos enfants. Stress qui vient avec une culpabilité.... est-ce que je fais erreur, est-ce qu'on va m'en vouloir si je me suis trompée.... est-ce que je vis ce stress inutilement ?

Imaginez-vous libérer de ce stress... d'avoir la réponse à vos questions instantanément et tout de suite pouvoir intervenir de la bonne façon en évitant les reproches sur l'éducation que vous donnez à vos enfants, sur ce que vous devez avoir fait de pas correct...

Imaginez ce monde deux minutes..

En tout cas aujourd'hui je peux vous dire que j'en aurais grandement besoin !

samedi 7 novembre 2009

Ces parents qui ont le dos large !

Vous savez, ces parents dont tout est de leur faute !!!!

L'enfant ne pointe pas à 12 mois ? C'est de notre faute.

L'enfant ne dit pas maman à 12 mois ? C'est de notre faute.

L'enfant ne sourit pas à son papa ? C'est de notre faute.

L'enfant ne mange pas bien ? C'est de notre faute.

L'enfant ne suit pas les consignes ? C'est de notre faute.

L'enfant lance tout, déchire tout.. ? C'est de notre faute.

L'enfant ne s'habille pas seul ? C'est de notre faute.

L'enfant ne parle pas ? C'est de notre faute.

L'enfant est angoissé ? C'est de notre faute.

L'enfant bouge sans arrêt à la table ? C'est de notre faute.

L'enfant pleure à un son trop fort ? C'est de notre faute.

L'enfant à peur de l'eau ? C'est de notre faute.

L'enfant se sauve dans les magasins ? C'est de notre faute.

L'enfant n'arrive pas à manger proprement à l'âge habituel ? C'est de notre faute.

L'enfant ne fait pas ses nuits à 2 ans ? C'est de notre faute.


Bon bon bon ... je pourrais continuer des heures à faire la liste de "nos fautes".

En tant que parent au dos très large, ce billet est dans les plus sarcastiques, afin de lancer un message à ceux qui jugent trop vite.

Celui de reprendre les livres d'écoles, et faire un peu de lecture sur ce qu'est le développement de l'enfant. Vous risquez d'y apprendre pleins de choses intéressantes sur tout ce qui n'est pas tant "nos fautes" que ça !




Quelques lectures...

http://www.cairn-site.com/fr/documents/abstracts/diag10.html
http://cm1cm2.ceyreste.free.fr/psycho.html


Pour ceux qui n'aiment pas la lecture.

vidéo intéressant sur le développement du langage et les signaux d'alertes.
http://video.google.ca/videoplay?docid=293056166157496341&ei=Mcf1SsXrNJTiqgLlkcTXAQ&q=d%C3%A9vloppement+de+l%27enfant&hl=en#

divers
http://www.youtube.com/watch?v=1p7Ojs3Rbpw

http://www.youtube.com/watch?v=9njUyjxqJss

http://www.youtube.com/watch?v=bD3G8mzzarc



Il y a une tonne de ressources sur internet, désolé c'est ceux que j'ai eu le temps de retrouver aujourd'hui !

Je vous laisse faire vos recherches c'est assez simple et très intéressant.

vendredi 6 novembre 2009

Un monde pas ordinaire

Je pense qu'on va bientôt pouvoir officialiser une chose !

Quand vous franchissez la porte de ma maison, vous entrez dans un nouveau monde... pas ordinaire.

Un monde différent où les attentes, où les valeurs doivent un peu prendre le bord. Je parle bien entendu dans le sens de voir des choses auxquelles on ne s'attend pas toujours dans le monde "ordinaire".

Voir une trainée de bloc parfaitement alignés sur le plancher. Un coussin de divan transformé en trampoline. L'heure des repas transformée en véritable restaurant. Des enfants qui mangent encore avec les mains. Un enfant qui court autour de la table... et j'en passe.

Je dis qu'on va officialiser possiblement la chose, puisque j'ai eu une rencontre en orthophonie hier, qui confirme encore une fois... une minie pas ordinaire ! Une minie pas ordinaire qui nécessitera fort probablement une évaluation multi-disciplinaire en pédopsychiatrie pour une possibilité de TED. (oui encore! vous avez le droit de le penser)

Pas ordinaire, détrompez-vous ça ne veut pas dire pas extraordinaire. Au contraire, j'ai des enfants extraordinaires... donc puis-je dire que je vis dans un monde extra. Extra amusant, extra épuisant, extra... tout... finalement tout est un peu à l'extrême !

On se lance encore une fois dans la ronde des spécialistes ! Tant qu'à faire les choses, aussi bien ne pas les faire à moitié... alors pourquoi pas trois enfants extras plutôt qu'un ou plutôt que deux !


Je peux être une personne de bons conseils, pour les enfants pas ordinaires, mais ne me demandez peut-être pas conseil pour les enfants "ordinaires" je l'avoue maintenant, je suis complètement perdue et ne me retrouve plus dans "l'ordinarité".


Voilà un petit film à partager :
http://ex-et-lefilm.com/

mercredi 4 novembre 2009

Quand la maman n'est plus

Ne vous inquiétez-vous pas... je suis toujours là et je suis toujours maman. Vous comprendrez à la lecture le pourquoi de ce titre.



Je suis une maman. Trois beaux enfants en pleine santé. Je les soigne, je les cajoles, on rit, on sort... on a du plaisir.

Je suis une femme de ménage. À travers les journées, j'entretiens la maison, le lavage, et la tornade qui arrive dans mon salon et la salle de jeu 3 fois par jour.

Je suis une cuisinière. Je fais les repas, matin, midi, soir... en plus de préparer un menu différent presque pour chaque enfant.

Je suis une coiffeuse. Je coupe les cheveux, enfants, chum.


Qui aurait cru que d'être à la maison regroupait autant de métiers ?

Une maman d'enfants sans besoins particuliers pourrait arrêter ça là... ou continuer à sa guise, peut-être sur d'autres métiers qui ne me viennent pas à l'esprit.

Quel pourcentage de ces métiers est-ce que je fais dans une journée ?

Alors que je voudrais accomplir beaucoup plus le métier de maman. Je me vois obliger de découvrir le métier d'éducatrice spécialisée version maison.

Je suis une éducatrice.

Mes journées je le passe avec deux enfants qui ne communiquent pas. Avec qui l'interraction est difficile. Je passe mes journées à parler en robot, en éducatrice.

"Tu veux du jus ? DUUUUU JUUUUUUUS. Pointe. DUUUUU JUUUUUS. Bravo Tommy. "

"Tommy horaire. BAIN. Oui Bravo Tommy. On va prendre un BAAAAAIN. "

Au repas...
"Tommy dans la bouche. Non. Oui dans la bouche. Bravo !!!"


J'aurais aimé que ça s'arrête là.

"Jasmine........ Jasmine.......... Jasmine......... Jasmine........."

"Regarde Jasmine..."

"Qu'est-ce que tu veux ? Débarquer ??? DÉÉÉÉÉÉBBBBBAAAAARQUER. "

"Jasmine...... Jasmine..... Qu'est-ce que tu veux ? Débarquer ?? DÉÉÉÉBAAAARQUER."

sans succès malheureusement... la minie ne répond pas plus à me demande.


Aux repas (déjeuner et diner) je ne mange pas. Je me promène entre les deux enfants et j'alterne :

"Prend la fourchette. Mets la dans la bouche. Non pas par terre. Non pas dans les mains... Non.... Dans la boucheeeee. MIAM ! Bravooooo !"

"Est-ce que tu en veux encore ? ENCOOOORE. Ouii bravoooo"

Alors que ça commence en duo à lancer par terre (pas toujours heureusement)

"Finiiiii ? C'est fiiiiiniiii ?" Ok donne ! Bravoooo !"


Je parle beaucoup dans une journée.... en robot... à me questionner parfois sur ma santé mentale et à quel point d'un regard extérieur ça doit être assez étrange à voir! Je parle... mais à sens unique... sans interraction comme on s'attend avec des enfants "sans besoins particuliers".

À l'heure où j'écris ce message... c'est mon break. Alors que la maman en moi aimerait bien être plus éducatrice... je dois me rendre à l'évidence... l'éducatrice ET la maman a besoin d'une pause bien méritée. Les enfants chacuns dans leur chambre, dors, dors pas je m'en fou... C'est le break qui permet de poursuivre la journée et recommencer à alterner entre la maman, l'éducatrice, la ménagère, la cuisinière... ah et oui... j'oubliais... le taxi pour aller chercher ma grande qui est à la garderie.




L'idée de ce message m'est venue suite au commentaire de l'éducatrice à ma fille, qui connait notre parcours et qui lorsque je lui ai annoncé qu'on devait commencer des démarches pour la minie terreurE, m'a dit que j'étais rendu éducatrice spécialisée malgré moi avec mon "méchant trio" (lire méchant dans le sens ... de OUFFF)

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008