mercredi 11 mars 2009

Ce qu'on ne ferait pas pour nos enfants

L'expression populaire, disant plutôt tout ce qu'on fait pour nos enfants. Les petites choses "spéciales"... je ne parle pas de leur offrir un toit, les faire manger, les sorties... mais vraiment le petit extra différent avec chaque enfant.

Comme je disais sur un précédent post, avec des enfants comme Tommy on doit laisser tomber bien des principes... alors voilà les petits extras juste pour Tommy !

Les antibiotiques :

Un enfant "normal " qui s'en va vers 3 ans en général on arrive à lui expliquer certaines choses, faire des concession, camouffler dans du yogourt dans le pire des cas...

Un enfant comme Tommy :

1. Coupez une galette nutrigrain en deux.
2. Écrasez les deux pilules croquables pour les mettre en poudre.
3. Enlevez la garniture de la galette, mélangez le tout avec la poudre antibiotiques
4. Remettez la garniture dans la galette et refermez le tout.

Multipliez ça deux fois par jour pour dix jours... c'est la seule solution qu'on a trouvé en dehors des piqures intra-musculaire à l'hôpital.


Lors d'une promenade cet hiver:

Tommy ne veut pas revenir sur ses pas sans pleurer. Le truc que j'ai trouvé ?

1. Prenez une boule de neige.
2. Lancez la boule de neige dans la direction que vous voulez prendre
3. Tommy marche jusqu'à la boule... stop.. attend qu'on relance la boule plus loin...

Répétez jusqu'à destination en prolongeant la distance de la boule à chaque lancé.


Pour l'alimentation :

Perdez tous vos principes de bonne alimentation... on oublie ça ici.

Pour Tommy...

dans les bons jours :

Jour 1.
Toast et bananes au déjeuner.
Macaroni au fromage michelina au diner.
Pâté à la viande pour souper.

Galettes, jus, lait, biscuits divers en collation.

Jour 2.
Toast et bananes au déjeuner.
Croquettes de poulet et frites au diner.
Pâté à la viande au souper.

Galettes, jus, lait, biscuits divers en collation.

Jour 3.
Toast et bananes au déjeuner.
Macaroni au fromage michelina au diner.
Pâté à la viande au souper.

Galettes, jus, lait, biscuits divers en collation.

Répéter pour tous les autres jours de la semaine.


Dans les moyens mauvais jours :

1. Servir une barre nutrigrain pour le déjeuner.
2. Servir du pâté à la viande pour le diner.
3. Essayer de servir du macaroni au fromage michelina devant une émission de bébé einstein.
4. Ramasser le macaroni rejeté par dégoût par terre... ou encore mieux dans l'écran d'ordinateur servant à écouter l'émission.
5. Réchauffer du pâté à la viande et servir pour la deuxième fois dans la journée.

Répéter pour tous ces mauvais jours en essayant encore à au moins un repas du macaroni ou croquettes de poulet en s'essuyant un refus jusqu'au retour des bons jours (noter une possibilité de trois semaines voir plus long entre les mauvais et bons jours...)

Dans les mauvais jours :

1. Prier que Tommy ne perde pas trop de poids.
2. Nourrir de galettes, biscuits, lait, jus.


Les sorties :

Je vais éventuellement faire un texte plus long à ce sujet mais dans mon cas c'est

Prendre la décision d'acheter un harnais de sécurité pour les sorties avec Tommy... et essayer de ne pas me sentir coupable lors de son utilisation.


Une autre promenade d'hier :

Marcher dans les "rivières" en plein milieu de la rue. (en surveillant les voitures évidemment)
Aller regarder l'eau couler dans la bouche d'égoût.

À la maison :

Jouer à la guerre de casses-têtes lettre. On a sorti les tapis en mousse en forme de lettres. Tommy a un plaisir fou à les amener partout dans la maison... on peut même jouer au frisbie avec !



Je sais que j'en oublie mais c'était mes petites anecdotes du jour !

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008