lundi 21 avril 2014

Résumé d'une longue fin de semaine de.... quoi?

Les fêtes et l'autisme, c'est quelque chose de différent.

Par contre, encore une fois, le mot autisme est devenu si large avec les années, qu'il faut que je prenne le temps de spécifier plutôt, les fêtes et l'autisme de Tommy... principalement.

En fait, comme à chaque année, les fêtes... sa fête, Noel, Pâques et bien d'autres ... sont des journées comme les autres. Lui, il a envie de continuer sa routine bien plus que de participer à la fête dont il ne semble pas toujours conscient.

C'est comme ça qu'il s'est couché jeudi soir, vendredi et samedi soir.

"Demain c'est Pâques", dis-je à Tommy.

"...", fut sa réponse.

Alors que les filles s'empressaient de préparer leurs décorations en vue du passage du lapin de Pâques durant la nuit.... Tommy poursuivait son jeu du moment... sans intérêt pour le reste. Juste le faire sortir de son jeu mérite une crise de larmes... alors....  De l'autre côté, le bébé lui, fait rouler ses autos avec son "vrrrrrmmmm" à répétition. Pâques???  Quoi????

D'ailleurs, le bébé, qui n'est plus un bébé je le rappelle bien, quoique.... Fêtera son troisième anniversaire sous peu, d'ici trois semaines... pour vous dire.  Fête? Quoi????

En fait, s'il y avait seulement le quoi, on pourrait l'expliquer non? Mais le quoi laisse plutôt place à l'indifférence totale compte tenu d'une incompréhension même. D'ailleurs, pour tout dire, j'ai entendu le bébé prononcer son nom pour la première fois, avant-hier, alors qu'il jouait à s'arroser dans le bain. Ne tentez pas de lui demander son nom ou son âge, vous le croirez muet.

C'est ainsi que Tommy s'est levé Dimanche matin, poussant rapidement le panier plein de chocolat de sa place à la table pour pouvoir manger son déjeuner et aller à son occupation du moment le plus rapidement possible.... jusqu'à la crise lorsque nous lui avons demandé d'aller s'habiller... et venir s'habiller pour sortir, ce qui se termine le plus souvent Tommy caché dans ses doudous ou debout ou assis dans l'entrée, les yeux dans le vide...

Les filles de leur côté étaient bien heureuses du chocolat de Pâques et des surprises laissées par le lapin durant la nuit.

Le bébé, lui s'est levé, s'est dirigé vers l'armoire comme à tous les matins pour commencer sa routine.

Joyeuses Pâques????

Hmmmm... joyeux congé, pour Tommy, n'ayant pas vraiment de signification particulière si ce n'est qu'il peut jouer, ne pas aller à l'école et faire des crises lors des transitions forcées. Comme aller jouer dehors, temps qu'il utilise pour "compter" le temps dans sa tête... et nous redemander régulièrement, aux cinq-dix minutes:

"Maison?" "Nonnnnn" "Pas maison" "C'est cour" "waaaaaa"

De son côté, le bébé a retrouvé son endroit favori pour faire rouler ses autos alors il était complètement dingue avec c'est "vrrrrrrrrrrmmmm" "iiiiihhh"  "aahhhh" entremêlé du jargon que seul lui connait.


Nous sommes aussi allés faire une visite d'hélicoptères. Vous savez ces affaires de "gars". Tsé, qu'on devrait préparer notre petit garçon d'un âge parfait pour s'intéresser aux avions etc... en lui annonçant la GÉNIALE sortie qu'on va faire d'aller voir des hélicoptères, en vrai, de proche... et qu'on pourrait peut-être même faire un tour...

"..."

Quoi?

Ah non, c'est vrai, le quoi n'y est même pas. Tommy a mis son manteau (ou plutôt nous devons lui mettre pendant qu'il est parti sur une autre planète) et a suivi dans la voiture et lors de la sorti... les yeux un peu ailleurs... Des hélicos????



Et le bébé, qu'on attrape à la course dans la maison alors qu'il se sauve souvent avec ses voitures à la main... Mais il était bien content de voir l'hélicoptère en marche une fois sur place...


Et aujourd'hui, c'était une petite journée tranquille.... pour terminer cette longue fin de semaine de... quoi?

De rien finalement, une fin de semaine comme une autre sous le regard de certains autistes. Ou une fin de semaine remplie d'incompréhension sous le regard de certains autres... ou de bruits, de changements.

Comme l'autisme est un trouble de plus en plus large avec les années... je répète que nous parlons d'un autisme, et non de tous... 



Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008