mercredi 9 mai 2012

Apprendre que notre enfant est autiste

Apprendre que notre enfant est autiste, c'est de voir, du jour au lendemain, notre monde s'écrouler.

Tout ce qu'on savait, tout ce qu'on croyait savoir ne fait plus de sens.

Apprendre que notre enfant est autiste, c'est être avec les gens, mais se sentir seuls au monde.

Apprendre que notre enfant est autiste, c'est parfois avoir l'impression que le temps vient de s'arrêter et qu'on nous a volé notre futur.

Apprendre que notre enfant est autiste, c'est voir nos rêves le plus précieux s'envoler.


Apprendre que notre enfant est autiste, c'est de tomber, de pleurer, de vivre une détresse profonde.


Apprendre que notre enfant est autiste, c'est de devoir réapprendre à vivre. Dans un autre monde. Vivre le deuil de celui qu'on croyait être le notre.



Apprendre que notre enfant est autiste, c'est un deuil qui ne se fait jamais réellement. On apprend à vivre avec, on le cache dans une partie de notre coeur, et une fois de temps en temps il refait surface.


Apprendre que notre enfant est autiste, c'est voir et devoir changer notre vie.

Apprendre que notre enfant est autiste, c'est se relever, du mieux qu'on peut, c'est se trouver une force intérieure que ne croyait pas avoir, même si on se croit faible.


Apprendre que notre enfant est autiste, c'est de recommencer à rêver. Des rêves plus modestes, mais l'important, ce qu'il faut retenir de notre vie avec un enfant autiste, c'est que oui, les espoirs et les rêves sont encore permis.



Avoir un enfant autiste, c'est de s'accrocher aux petits bonheurs, et accepter que notre vie n'est plus la même.




(pour vous tous, parents, grands-parents, amis, qui cotoyez de près ou de loin des enfants différents)







1 commentaires:

Lily

Bon texte, je me retrouve dans tout ce que tu as écrit...

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008