mercredi 8 février 2012

Plus facile en vieillissant

Je suis une "accroc" du Net.

Une accroc avouée à un média qui lui a apporté beaucoup.

C'est grâce à Internet, que j'ai pu être bien informée sur les problématiques de mes enfants. Principalement Tommy, lorsque je parlais sur de forums de ses retards et qu'on me donnait des pistes de chose à faire, à regarder.

Je passe un certain temps à lire des discussions sur des forums, de parents d'enfants de tous genres, comme de parents d'enfants TED ou autres handicaps.

Ce sont ces discussions qui m'amènent parfois des pistes de réflexion, ou bien qui m'apprennent des choses que je ne connaissais pas encore et c'est comme ça, que j'ai monté mon blogue depuis 3 ans.

Aujourd'hui je lisais une conversation et à un certain moment, les mamans disent que c'est plaisant quand les enfants vieillissent, ça devient plus facile. L'autonomie, les sorties...

Ces mamans se rejoignent dans cette façon de pensée... tout comme elles se comprennent lorsqu'elles ont plusieurs enfants comme moi.  "Le plus vieux est autonome, il m'aide à faire une tâche xyz".

Quand je lis ces choses, ça m'amène à la réflexion de la différence qu'on vit à la maison. Mais cette différence, je ne la saisis pas toujours bien, je le dis régulièrement, je me répète, on ne sait plus un moment donné ce qui est "normal" de ce qui est différent dans ce qu'on vit.

Dernièrement on me parle souvent de "ça doit être quelque chose avoir quatre enfants".  Ah... oui.... sûrement....  moi je réponds oui mais est-ce que je sais vraiment ce que c'est avoir quatre enfants si on parle de "normal"?

Je ne sais pas trop, je pense sincérement que notre vie serait différente et probablement plus simple si ce n'était des particularités de nos enfants. Donc oui je sais ce que c'est avoir quatre enfants... avec des besoins.

Quand je lis ces discussions, ou qu'on me fait des commentaires, ça me ramène souvent à notre différence, et qu'est-ce que je peux bien répondre? Il y a 4-5-6 mamans qui se réconfortent sur le fait que c'est plus facile en vieillissant, alors que notre vécu à nous c'est plutôt l'inverse.

La "facilité" avec les enfants, on la trouve habituellement dans l'autonomie, dans la diminution des crises, dans la compréhension que l'enfant acquiert du "là c'est pas le temps d'être tannant pour xyz raison".

Vous savez, si jamais vous vous occupez d'un bébé qui se blesse, habituellement (je dis habituellement) l'enfant plus vieux va savoir qu'il doit attendre son tour si il avait quelque chose à vous demander. Il pourrait même vous offrir de l'aide qui sait!

Nos enfants vieillissent, il y a des choses "plus faciles", ils marchent, pas besoin de trainer de couches ou poussette partout où on va (bon je parle des plus vieux là !)... 

mais ce qui fait que les gens disent que c'est plus facile, c'est loin d'être le cas dans notre vécu.

Garçon de 5 ans et demi, a les capacités physiques de son âge, avec la compréhension d'un enfant de 2 ans, et la communication d'un ???? on ne le sait même pas. Ça rend les sorties plus exigeantes, il fait plus de crises parce qu'il commence à prendre conscience du chemin qu'on prend pour se rendre à une destination X... il pleure plus quand papa débarque pour aller mettre du gaz parce que pour lui c'est la fin du monde. On arrête = on débarque c'est simple non?  Il s'éloigne vite, rapidement, il ne répondra pas toujours à son nom.... il fonce encore partout dans les murs, les poteaux parce qu'il ne regarde pas où il va.  Ça m'arrive régulièrement (à la pharmacie exemple) de m'excuser, devoir couper la parole du pharmacien pour devoir aller chercher fiston qui est parti plus loin pour replacer les racks qui ne sont pas à son goût. Faut que ce soit droit voyons vous n'avez pas compris ça encore???

On pourrait aussi parler de la routine, l'habillage, aller aux toilettes, le nombre de fois qu'on ramasse ses sous-vêtements souillés (je vous laisse imaginer quand on ne parle pas de "liquide"), les régressions parce que le changement d'horaire, de routine nous oblige à reprendre les apprentissages. À vrai dire tout ce qu'on enseigne ne "reste" pas. La routine du matin fonctionne à merveille 2-3 jours et ensuite, on doit recommencer à diriger de a à z ou même s'occuper nous-même de l'habillage parce que le temps passe trop vite et qu'on ne peut pas attendre indéfiniment.


On pourrait poursuivre avec la grande, la "mystérieuse" supposément "normale", qui demande une énergie incroyable pour arriver à suivre la tornade qu'elle dégage. Je vous épargne la honte parfois lorsque son manque d'inhibitions et son impulsivité lui font faire des choses gênantes, comme pourquoi ne pas fouiller dans les poches du docteur pendant qu'il l'examine ou même lui donner des coups de pieds parce que c'est drôle? Vous me direz si vous trouvez ça plus facile de suivre un enfant qui réussit à rester assis environ une minute? Et si elle réussit plus longtemps croyez-le que ça va exploser par après. Non touche pas, remet ça à sa place, mets les mains dans tes poches, non arrête de manger tes doigts, non on ne met pas la manette dans la bouche, enlève tes mains de "là".


Je pourrais dire qu'on se réconforte avec la plus jeune, même si coté autonomie il y a encore du chemin à faire, au moins elle arrive à tenir en place!!!


Par contre, non je ne me réconforte pas sur le "ce sera plus facile".... parce que chaque année amènera son lot de défi, mais bon, est-ce que je peux vraiment aller raconter tout ça sur une simple discussion...  alors je lis, je ne réponds pas, je me dis que de toute façon on essaiera peut-être de me convaincre que je n'ai pas raison ou bien que j'essaie de faire pitié?

Mais pourtant ce n'est qu'une réflexion... tout simplement.

4 commentaires:

Anonyme

De mon côté je trouve que c'est de plus en plus difficile et je me demande vraiment où je vais prendre la force physique pour contrôler mon fils en vieillissant, je ne vois vraiment pas comment ça pourrait être plus facile ...

Emilie W.B.

J'ai les mêmes sentiments!
Je ne crois pas en un avenir "meilleur" ou "plus facile"avec mes enfants, mais j'entrevois plutôt un avenir différent de celui d'aujourd'hui.
Il y a des choses qui étaient plus difficiles quand ils étaient plus jeunes, oui, mais il y a aussi des choses qui étaient faciles avant qui sont un vrai cauchemar maintenant!
Les saisons changent et ne se ressemblent pas!
Plus faciles, pas vraiment; différentes, certainement!

Je n'oses pas trop fonder d'espoir sur le futur car il est beaucoup trop incertain. Un jours à la fois et on verra bien ce que l'avenir nous réserve.

Une chose est sure... on ne s'ennuiera pas!

Anonyme

Même chanson par ici. Mon chéri dit souvent :"Prends pour acquis que ça ne s'améliorera pas, alors si on se trompe, ça sera un beau bonus.".

Seulement, je trouve difficile de garder la motivation à pousser ma princesse dans ses apprentissages en me disant que je le fais pour rien :/

Alors oui, je succombe au "péché de l'espoir et des attentes" aussi minimal soit-il, pour arriver à continuer le combat...

Fofie.

Lily

Tu sais ça me fait grincer des dents quand on en parle à notre entourage, il nous réponde inévitablement que ça va aller mieux quand il va grandir...qu'en savent-ils? ....ils ne comprennent pas qu'on ne parle pas ici d'un enfant "normal"....

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008