dimanche 19 septembre 2010

Tommy passe à l'histoire

Ma description faites de Tommy, et sa manie de disparaitre RAPIDEMENT...

Voici mon anecdote d'hier. Qui cette fois-ci est plus cocasse que triste.

Avec un enfant comme Tommy, on apprend à ne pas se préocupper de ce que les gens pensent. Je l'ai déjà dit dans des messages précédents, mais on peut trouver Tommy coucher sur le dos par terre au Zellers, pendant qu'on essaie de souliers au filles. Il passe son temps à fixer les ventilateurs partout, faire parfois du flapping (ben oui eh puis???).

On peut se ramasser par terre avec les trois enfants, en plein milieu de l'entrée achalandée du wal-mart, sans se sentir le moindrement gênée.

On peut regarder les enfants se prendre soudainement pour des chiens sur le plancher de l'épicerie.

On peut voir Tommy claquer les portes ouvertes qu'il croise sur son chemin(vous n'avez pas encore compris? fermez vos portes!!!! ;-) ) , que ce soit à l'épicerie, en visite...

On peut le voir s'écraser soudainement, en plein milieu d'escalier, pour regarder une craque!?!

On peut le voir s'écraser sur le plancher du centre d'achat, vous ne saviez pas à quel point c'était fascinant les craques de céramiques?

Et j'en passe.

Honnêtement, j'avais déjà une mentalité assez rebelle concernant les enfants et toutes les petites choses décrites plus haut sont pour moi BANAL, et signe d'une enfance qui passe malheureusement trop vite.

Laissons les enfants être des enfants, ça ne dure pas longtemps.


Ceci dit, ça m'en prendra beaucoup pour me sentir gênée avec les enfants. Mal à l'aise dans d'autres circonstances que je n'expliquerai pas ici, oui, mais gênée pour des petits événements comme ceux-là, non.

Et hier... Tommy est certainement passer à l'histoire, du moins pour un petit groupe (petit!?!?!) de gens.


Vous connaissez ce qu'on dit par rapport aux mariages?  Les anecdotes, plus ou moins voulues qui s'y produisent presque inévitablement?

Hier nous étions dans un manoir afin de célébrer un mariage. Dans ce manoir, il y a évidemment plusieurs salles et plusieurs célébrations et il y avait UN MARIAGE.

Pas le mariage auquel nous avions assisté plus tôt, mais vraiment un mariage EN COURS.

Nous étions en haut, et il ya une grande grande galerie. Les sections sont séparées par une corde qui annonce que l'autre partie est occupée par un autre groupe.

Bien entendu je surveille CONSTAMMENT Tommy. Surtout sur cette galerie qui donne sur des escaliers à chaque bout. Mais rien n'empêche Tommy de pouvoir courrir avec les autres enfant non?

On m'avait dit qu'il y avait un mariage en cours à quelque part dans le manoir, mais je ne savais pas où. Tout au fond de la galerie il y avait un grand rassemblement de gens, mais je ne voyais pas ce qui s'y passait.

Soudainement, pendant que je discute avec quelqu'un, je vois Tommy  tourner le coin vers le rassemblement de gens. Je quitte donc pour aller récupérer fiston que je ne crois pas rendu si loin.

J'arrrive. Je vois une petite fillette, mais pas Tommy, je demande donc doucement à un monsieur si il a vu un autre enfant passer. Il me dit oui un petit garçon, il est là, en me le pointant, sourire en coin.

J'avance... et je comprends. C'est le fameux mariage. EN COURS.

En cours? Plutôt interrompu. Au loin je vois des gens qui essaie de parler à fiston, qui est presque à coté des futurs mariés, à regarder en bas de la galerie.

Je me faufile, sans gêne, avec des petites excuses... passant à coté de la caméra qui filme (filmait!?!) le mariage, pleins de gens avec appareils photos en main. Je ne me souviens pas avoir porter le regard sur les mariés, parce qu'en avançant Tommy était reparti sur sa lancer, se dirigeant vers les escaliers au bout de la galerie.

Pardon, je m'excuse...

Je finis par traverser le groupe de gens et j'entends le  célébrant recommencer son discours. Il arrivait je le pense à la toute fin, vous savez les dernières lignes qui officialisent pas mal le mariage! 

J'attrape Tommy, et je dois retraverser le groupe, me faufilant près du mur, pardon, je m'excuse, passant près de la caméra qui filme, l'évitant de justesse...  pour repasser devant le gentil monsieur qui avait encore le sourire au coin, en lui disant merci!


Et moi?  Gênée? Honte?

Pas le moins du monde, je n'ai pu m'empêcher de sourire, en pensant à Tommy qui n'a pas du tout compris ce qui s'est passé, petit garçon qui vient de laisser sa trace dans l'union de ce couple, et leurs invités.

1 commentaires:

Anonyme

Hahaha! C'est une histoire très rigolotte et j'admire beaucoup le fait que vous avez vaincu la gêne et l'inquiétude par rapport au regard des autres. Il me reste encore du chemin à faire, alors je vous prend comme modèle. Ce sont des sentiments inutiles et qui gruge l'énergie dont on a tant besoin. Bravo! : )

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008