lundi 21 décembre 2009

DODO

Comme probablement tous les parents, quoi de plus beau que de regarder (le soir ou le matin) notre enfant dormir paisiblement.
On se questionne alors sur :

"À quoi peut-il bien rêver ?"
"Qu'est-ce qui se passe dans sa tête pendant ce moment si paisible"




Avec mes enfants, les regarder dormir m'apporte un tout autre questionnement.

Quand je dois les réveiller le matin ou après la sieste, j'ai presque le coeur brisé.
Le coeur brisé de les arracher à LEUR monde.  Ce monde qu'on aimerait parfois connaître pour mieux comprendre.  Ce monde où ils sont probablement si bien !

On nous aura expliqué, lors de diverses formations pour les parents, sur les troubles envahissants du développement, qu'ils ont un filtre défectueux.

Où les enfants typiques arrivent à filtrer l'information de leur environnement, eux n'y arrivent pas.  Quand je parle de filtre, lors d'une sortie en public l'enfant typique arrivera à concentrer son attention sur ce qui est important. Soit le Père Noel qu'il s'en va voir, ou les petits amis au parc qu'il va rejoindre pour jouer.

Pour l'enfant TED, le filtre étant défectueux, toute l'information passe. Il laisse passer le bruit environnant, la lumière peut-être un peu trop forte, les odeurs. Il laisse passer toute stimulation sensorielle qui amène alors l'enfant TED dans un état "pas toujours idéal". 

Comme chaque enfant TED est différent, pour un toute cette information le rendra très excité. Il pourra rire aux éclats à un moment innaproprié parce qu'il a vu de la neige tomber du toit par une fenêtre, comme il pourrait hurler parce que le bruit environnant lui fait trop mal aux oreilles. 

Comme ce n'est pas "leur monde", leur corps travaille sans relâche à recevoir une panoplie d'information dont il n'a pas nécessairement besoin.

Alors qu'est-ce qu'il peut y avoir de mieux pour un enfant dont le filtre est défectueux ?




Pour moi la réponse semble claire et quand je les vois dormir, je pense sincérement qu'il n'y a rien de mieux pour eux. Ces heures de répits, où leur corps peut enfin prendre une pause de tout ces stimulis qui les "attaque" constamment.

Quand je les regarde dormir et que je dois les réveiller, je sais que malgré moi je les arrache au meilleur endroit qu'il y a pour eux ! LEUR MONDE !




0 commentaires:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008