jeudi 23 octobre 2008

l'art de compliqué les choses quand on peut faire simple

Il n'y a rien de mieux pour décrire la situation actuelle.

Suite à mon dernier post, j'ai eu un retour d'appel de la secrétaire de l'hôpital concernant le dossier de Tommy.

Elle m'explique avoir eu l'ordre du médecin de trouver un moyen de faire entrer mon garçon à l'IRDPQ (Institut de réadaptation en déficience physique du Québec) en urgence.

J'ai beau expliquer à la dame que j'ai déjà été en contact avec eux au début de mes démarches, qu'ils ne prennent pas les enfants TED, et ne prennent pas les enfants sans diagnostic... elle continue à s'obstiner avec moi. Elle me dit que l'urgence est de trouver un intervenant pour régler ses problèmes d'alimentation. OUI mais le point de départ pour régler ce problème sont les services du CRDI et l'intervention précoce... il faut commencer par le début. Elle me dit qu'elle va me redonner des nouvelles cette semaine.

L'éducatrice vient à la maison mardi pour observer Tommy sur son heure du diner. Je l'aurai averti au préalable qu'il lui arrive souvent de sauter un repas, et que ça ne risque pas de lui apprendre grand chose. Tommy lui aura donné raison en refusant son macaroni. Il aura mangé un biscuit et du lait pour diner.

Nous expliquons la situation à l'éducatrice qui semble perplexe face aux démarches de l'hôpital dans notre dossier.

L'hôpital me rappelle hier, afin de me donner les réponses de leurs démarches. La secrétaire me dira avoir contacté plusieurs intervenants, l'IRDPQ, le CRDI, d'autres intervenants... Elle me demande d'appeler une orthophoniste. Je recommence à lui demander ce que ça peut bien faire dans notre situation. Elle m'explique que SI ils devancent le diagnostic de Tommy, qu'ils doivent s'assurer qu'il aura les services appropriés suite à ça. En toute bonne foi, j'appelerai l'orthophoniste.

L'orthoniste me rappelle aujourd'hui. Je vais faire ça court. Elle a écouté ce que j'avais à dire. A approuvé nos façons de faire avec Tommy concernant son alimentation. A approuvé le fait qu'on demande à ce qu'il soit vu rapidement à l'hôpital et CRDI. A désapprouvé le fait que l'hôpital retarde le dossier... Elle va aussi dans le même sens que moi concernant les services requis pour Tommy. Avant d'aller en orthophonie et ergothérapie il faut commencer au départ par l'intervention précoce, et suite à l'installation des programmes et objectifs précis, on pourra travailler sur son alimentation.

J'ai 5 intervenants qui sont d'accord avec nos demandes. Un médecin de famille, le pédiatre, l'éducatrice du CLSC, l'orthophoniste à qui j'ai parlé aujourd'hui, et un cardiologue inquiet pour la santé de son patient (une histoire de famille...).


Vous êtes étourdis à la lecture ? Imaginez-moi !!!!!


Prochaine nouvelle suite au téléphone à l'hôpital

0 commentaires:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008