mercredi 5 décembre 2012

Un casse-tête dans la tête et la logique au sens TED

Deux petits sujets en un. On parle ici de la grande!

C'est une deuxième année pour notre grande fille de 8 ans!  Plus le temps passe plus elle mérite le titre de la grande hein!

Au début de l'année un plan d'intervention a été établi. Pour le moment tout va bien, comme ça peut aller dans son monde.

Ce que je veux dire ici, c'est que maintenant on (excluant la personne qui écrit) sait. Alors l'école s'est adaptée depuis l'an dernier avec notre grande. Même s'il y a des heures de TES de prévu, pour le moment elle n'en a pas eu. Accident, arrêt de travail, remplacement... vous voyez le genre! L'important c'est qu'on sait que SI ça s'avère nécessaire elle est disponible. Je comprends et j'accepte le fait qu'il y a d'autres enfants avec plus de besoin qu'elle cette année.

L'enseignante au début de l'année disait (sans utiliser le mot inquiet mais je n'en trouve pas d'autre) être inquiète un peu au niveau de la compréhension de notre fille. Elle parle, elle comprend, mais dans sa tête ce n'est pas comme dans la notre. Et, en deuxième année, il commence à y avoir des travaux qui demande plus de réflexion et qui sont plus abstraits pour une fillette comme elle.

Pour le moment, je dois dire que ça se passe assez bien. On a travaillé un peu à la structure de phrases pour ses textes, parce que c'était difficile pour elle de mettre en mot une idée claire. Elle a "l'intelligence" pour le faire, mais dans sa tête comme c'est différent de nous, ça nous semble mélangé quand elle le rapporte.

Pourtant, je suis certaine à quelque part qu'elle même doit sûrement se comprendre mais elle n'a pas encore appris à nous le transmettre version "NT".

Finalement j'écris, et peut-être que les deux sujets n'en sont qu'un seul?

J'ai été à la rencontre de bulletin en novembre, qui était quand même très bien.  (et je n'ai AUCUN mérite à ce sujet croyez-le on passe seulement 15 minutes par semaine dans les devoirs avec elle). À un certain moment l'enseignante m'explique alors une des raisons d'une baisse dans une note. Un travail dans lequel elle a eu tout faux.... dans le monde des NT. Pourtant, si logique dans son monde à elle.

Le travail consistait à lire des phrases et les associer à la bonne image.  On y voit des animaux, en cage et pas. Donc un oiseau en cage et l'autre libre dans le ciel, même chose pour un lion et un poisson.

Les phrases sont les suivantes :

"Je peux voler librement"
"J'ai toujours de la nourriture" (je ne me rappelle pas par coeur mais c'était à peu près ça)
"Je peux nager avec les autres poissons"

Et il y avait trois autres phrases je ne me souviens plus mais qui parlait de l'oiseau en cage, et du poisson dans le bocal, etc..

Dans la logique à nous, si l'oiseau est dans la cage, il ne peut pas voler "librement".

Dans la logique de la grande, l'oiseau, il vole dans la cage non? Et on peut ouvrir la porte pour le laisser sortir hein? Donc un oiseau - peu importe qu'il soit dans la cage ou pas - ça vole librement!

Bref, elle a eu "tout faux". Mais est-ce qu'elle faisait erreur tant que ça?

Son enseignante m'a dit que pour les prochains travaux du genre elle les ferait avec elle, question de pouvoir lui expliquer ce qui est attendu du travail et de faire les liens entre les textes et les images. Pourquoi l'oiseau ne peut pas voler "librement" par exemple?!?!

Moi j'ai sourit, parce que je trouvais tellement à quelque part, que ce n'était pas fou.

J'ai encore sourit il y a quelques jours en voyant une "faute" à un autre de ses travaux. C'était un texte et elle devait ensuite répondre à  des questions. À la fin, la dernière question demande comment elle a fait pour savoir un élément X dans ses réponses.  Et sa réponse, toute simple, "Parce que j'ai lu un texte qui parle de tout".


Et sur ce, on passe à la deuxième partie, qui rejoint un peu la première. Parce que sa tête ne comprend pas les choses tout à fait comme vous et moi, comment peut-elle bien arriver à s'exprimer et comprendre ce qui se passe dans certaines circonstances? 

Hier, la grande me dit qu'elle n'aime pas le cour de musique à l'école. Il faut comprendre ici qu'elle réagit beaucoup aux petites choses et qu'on doit prendre le temps de lui expliquer. Par exemple, l'an dernier, elle a pleuré un matin avant de partir pour l'école, après 3 semaines d'école, parce qu'elle avait soif. Elle pleurait ne pas aimer l'école parce qu'elle ne peut pas boire. On lui a donné une bouteille d'eau et le problème était réglé. Mais, il a fallu qu'elle réussise, après trois semaines à encaisser, à nous dire ce qui se passait dans sa tête.  Au début de l'année cette année je sais qu'il y a aussi eu un petit problème dans la routine "salle de bain" qu'ils ont réussi à régler rapidement.

Donc, hier, elle me dit qu'elle n'aime plus la musique. Elle m'explique ensuite que c'est parce que dans le rang en descendant à la fin du cour, elle a peur de tomber dans les escaliers parce qu'un ami pousse un autre ami et ils l'accrochent.

Elle se lève ce matin. J'aime pas l'école! J'aime pas l'école les jours de musique.

Je lui explique d'en parler avec son enseignante et qu'ils trouveront une solution.

À 12h25, le téléphone sonne. La grande a mal au ventre.

Je quitte pour aller la chercher, avec évidemment en tête la cause du mal de ventre. J'arrive et je lui demande, ton cours de musique c'est quand?

Vous devinez la réponse, c'était dans moins de 30 minutes. Pour ne pas causer plus d'angoisse et de confusion la grande est donc revenu à la maison, ne comprenant pas pourquoi elle a mal au ventre. On a discuté pour qu'elle comprenne que c'est parce qu'elle avait peur d'aller à son cours.

J'appelle donc l'enseignante, mais pour moi la réponse était simple, le problème aussi. Finalement, peut-être pas tant que ça. Parce que le casse-tête, il est difficile pour nous de le démêler, il nous manque souvent des éléments, parfois ils sont dans le désordre ou n'ont même pas de lien avec la situation.

L'enseignante me dit qu'elle a eu beaucoup de difficulté à comprendre ce que la grande expliquait par rapport au cours de musique. Elle a discuté avec l'enseignante de musique, qui elle, nous rapporte un événement différent de ce qui semble être la raison que la grande nous donne du pourquoi de sa peur.

Alors? Il se passe quoi dans sa tête? Qu'est-ce qui a réellement déclanché son angoisse? Est-ce qu'elle a mal associé deux choses?  Parce que semblerait que l'enseignante ait dû la gronder lorsque celle-ci s'est accroupie dans les escaliers pour attacher ses souliers qu'elle refusait de faire avant de quitter le cour. Est-ce qu'il s'est passé autre chose au même moment, l'amenant à nous dire qu'elle a peur des deux amis qui se bousculent? Est-ce que ceux-ci se "bousculaient" (selon sa perception à elle) parce qu'ils ont dû arrêter quand elle a stoppé pour attacher ses souliers?  Vous voyez un peu le portrait hein! Et croyez-le que dans le quotidien c'est encore plus compliqué que ça peut en avoir l'air, parce que c'est TOUJOURS comme ça.

Ceci dit, demain est un autre jour, elle se lèvera probablement encore avec l'angoisse au ventre, et son enseignante l'attendra pour qu'ils puissent essayer de régler la situation.

0 commentaires:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008