mercredi 16 février 2011

Peut-on mettre quelque chose au clair

C'est un sujet que je ramène régulièrement, et que j'espère aide à faire un peu mieux passer le message concernant la fameuse ÉTIQUETTE.

Semblerait que plusieurs ont de la difficulté à comprendre le besoin de cette étiquette et la voit comme "mauvaise".

Pire, ça fait plus d'une fois, assez pour que je ramène le sujet, que je lis, qu'il semblerait bien qu'on ne voit QUE l'ÉTIQUETTE dans nos enfants.

Je l'ai lu à une place, bien entendu pas écrit clairement mais c'est dit entre les lignes. On devrait voir l'HUMAIN au lieu du TED. 

Lorsqu'on tente d'expliquer les difficultés de notre enfant et qu'on se fait répondre "dans mon temps, on avait pas besoin de les étiquetter, c'était juste des enfants."

Et hier j'ai vu ce vidéo, dont je comprends très bien le message MAIS.


J'ai envie de répondre haut et fort :  "Est-ce que vous nous prenez pour des cons?"  Parce qu'honnêtement, se faire reprocher par la population l'étiquette de nos enfants de la sorte, c'est vraiment penser que nous sommes de vrais monstres.

Pourtant, si on prend le temps de s'asseoir et d'y penser, comme j'ai déjà expliqué , ces gens qui nous reprochent ces fameuses étiquettes, passent eux aussi leur temps à en poser une. (paresseux, difficile, capricieux, enfant roi...)

J'essaie de comprendre encore une fois pourquoi on tient absolument à voir de façon négative de simples termes qui nous aide à mieux comprendre certaines situations. Comme le débat sur l'utilisation du mot HANDICAP. Pourquoi le voir négativement, comme si d'utiliser ces "étiquettes" étaient un préjudice à la personne?

Croyez-moi quand je le dis, je ne connais aucuns parents qui a eu du plaisir à chercher et apposer une étiquette à leur enfant. AUCUN.

J'essaie de comprendre pourquoi, utiliser une étiquette, est vu comme si on ne traitait plus nos enfants comme des humains?  Voyons, vous croyez vraiment qu'on voit nos enfants avec une étiquette dans le front? Que c'est comme ça qu'on les voit, une grosse étiquette ambulante avec un gros X rouge sur leur personnalité? Qu'on les condamnes? Qu'ils ne sont plus des enfants mais seulement un trouble?

Parce que si c'est ça, c'est vraiment prendre les parents d'enfants malades, handicapés, pour des imbéciles.


*** L'utilisation du "vous" n'est pas faites pour accuser des personnes en particulier ni pour généraliser la situation. Le vous c'est pour ceux qui ne semble pas comprendre, parce que même si "vous"(lecteur du moment) êtes d'une superbe compréhension, ce n'est pas le cas de tous.

Non le texte n'est pas écrit suite à un commentaire dirigé personnellement sur moi donc ne vous inquiètez pas!***

9 commentaires:

Anonyme

J'ai adoré la vidéo, sauf la fin... Je trouve que c'est de voir ce qu'il y a ''en-dessous'', ou ''derrière cette étiquette''. Bien évidemment, ces étiquettes sont ABSOLUMENT nécessaires, donc NON faut pas les STOPPER (comme c'est dit à la fin).

L'étiquette de mon fils m'a permis:
1-d'arrêter de me faire traiter d'hypochondriaque pcq je paranoyais avec l,état de mon fils qui ''n'avait rien''
2-de comprendre enfin ce qu'il était
3-de mettre en place des adaptations dans notre vie qui s,en venait un enfer total
4-de recevoir de l,aide et des seervices de stimulation qui sont bénéfiques sinon indispensable à mon fils

JAMAIS je n'oublie qu'il ''EST'' un enfant et ''A'' un ted. Nuance...

Annie Préfontaine (mamanita)

Anonyme

Ah et j'oubliais:
ça nous a aussi permis de fermer le clapet à ceux et celles qui se permettaient des conseils ou critiques sur notre façon d,agir avec lui, et incidemment, de ne plus se sentir comme des parents incompétents ;-)

Annie

Érézia d'Hérétique

Cette vidéo est merveilleuse...pour les enfants qui n'en sont pas réellement...

Les diagnostics collés sur leurs chandails, en général, sont assez importants pour ne pas pouvoir les confondre avec des artistes, des révolutionnaires, des activistes, ou autres...

Et vous remarquerez que le PDD était, encore une fois, inexistant. Une chance qu'il y a une épidémie pour qu'on n'en parle pas quand c'est la bonne occasion... (ironie)

Ce vidéo serait justifié s'il disait de cesser de voir des diagnostics là où il n'y en n'a pas.

Mais il me donne l'impression d'avoir été créé par des gens qui ne savent ce que c'est quand un enfant a des difficultés qui vont au-delà de simple "traits de caractères"

- Hérézia

vieille sacoche

Personnellement, j'ai bien aimé avoir cette "étiquette" pour mon fils. Enfin je comprenais ce qu'il lui arrivait et expliquait la plupart de ces comportements "bizarres". Comme disait anonyme, c'est trouver l'explication "à notre incompétence" de parent.

Anonyme

moi je trouve que les "étiquettes" sont nécessaires pour que le gens comprennent que même si l'enfant semble tout a fait normal, son comportement étrange, pas banal, différent (parce que là aussi les mots que j'utiliserai seront critiqués) est justement attribuable à une étiquette. Le pire c'est que c'est très rarement un parent qui vit cette situation qui arrive avec des concepts de même...C'est des "beaux" gens bien "pensants" et bien loin souvent du problème qui perdent leur temps avec ces foutaise. Comme lorsqu'il faut utiliser "état" plutôt que handicap et tout ce tralala...Vraiment inutile et ça ressemble encore à de la critique parentale...C'est de la pop psychologie des années 2000 et à la fin, ça aide vraiment personne...J'en ai assez de toujours surveiller mes mots de sorte que les intervenants x,y ou z qui m'entourent pensent que je dénigre ou n'aime pas mon enfant comme il se doit...Bref, pourquoi je me tapperais toute ces démarches et ce plaisir à me battre dans ce système si mon enfant n'avait justement pas cette étiquette...Si je le disais "parfait" et que je ne batterais pas pour des services serait-ce une plus grande preuve d'Amour? que d'utiliser les vrais mots pour décrires des vrais affaires et trouver de vrais solutions...Je me vois bien dire au médecin sur le coup d'une bonne crise qu'au fond, mon petit gars est juste "créatif" et qu'il exprime ainsi tout son "génie"...Oh please!

Apres21h

Bonsoir, je vous lis depuis des mois, presque un an en fait, depuis que je cherche a expliquer le comportement de ma fille. Grace a votre expérience, que vous nous faite partager, j'ai pu entreprendre des démarches (je suis en France, pour qu'enfin, je sache avec certitude si ma puce a des TED ou pas.

Pour le moment, je n'ai pas de réponse, ce qui n'empêche pas ma fille d'avoir des étiquettes (capricieuse, lunatique, mauvais caractère..., le jour ou j'aurais la bonne étiquette, je pourrais enfin savoir quoi faire.

Merci à vous, de partager votre quotidien.

Jojo

Si mon grand n'avait pas toutes ses "étiquettes", il n'aurait pas toutes les ressources publiques et privées qui l'entourent, il n'aurait pas de classe adaptée. Il n'aurait pas non plus fait de grands progrès dans plusieurs sphères de sa vie. Des étiquettes, ça sert aussi à faire avancer les choses et à faire mieux grandir nos enfants différents. Ça met des mots sur leur différence. Ça explique les incapacités. Jamais, au grand jamais, je ne laisserai les étiquettes de Julien le définir. Une étiquette ne définit pas un enfant, elle nomme un problème. Je déteste cette vidéo. Comment faire sentir coupable des parents qui sont déjà angoissés à l'extrême? Mon garçon est dyspraxique, épileptique et il souffre d'un trouble déficitaire de l'attention, d'un trouble de modulation sensorielle et d'un trouble de langage. Il est en attente d'une autre étiquette (!); celle d'autiste de haut niveau. MAIS mon fils est surtout SOURIANT, ESPIÈGLE, ADORABLE et EXCELLENT DANSEUR. Il est différent de ses petits amis et des autres enfants, un peu bizarre parfois, mais il fait ma fierté tout autant sinon plus que les autres par son courage et sa persévérance incroyables malgré ses troubles neurologiques et son handicap physique. Il a des étiquettes, et puis après? Il ne faut pas sous-estimer les parents et les intervenants côtoyant les enfants-étiquettes... il faut leur donner tout le crédit qu'ils méritent! Comme si on ne voyait que l'étiquette... non mais!!!

Érézia d'Hérétique
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
boubou

Merci du texte.
Au début de mes préoccupations qu'il y avait quelque chose de 'pas normale' avec mon gars à l'age de 2ans, j'en ai parlé avec des collègues de travail pour savoir comment agissait leur enfant au même age. Il n'y a pas d'autre enfant dans ma famille.
J'ai été convoqué par mon directeur pour me faire dire que le personnel parlait dans mon dos: que je parlais contre mon enfant, de faire attention.

Quoi? parler contre mon trésors? non je cherche des réponses! je suis en attente d'évaluation. Je suis en attente de moyens!

J'ai été très surprise des jugements de valeurs car je travaillais dans le temps en relation d'aide et la majorité du personnel avait une formation en travail social. Pas fort. J'ai encore du ressentiment à leur égard même après 10 ans.

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008