lundi 2 mars 2009

Complications à l'horizon

Tommy est de plus en plus conscient de son environnement. Il comprend aussi plus de choses qu'avant, c'est limité, mais il comprend.

Comme j'ai déjà mentionné auparavant, Tommy comprend maintenant très bien le non, manger et coucher.

C'est drôle par moments de le voir se lancer sur moi quand je lui montre sa couche... il se lance en chignant mais le fait, quand même preuve qu'il a compris ce qu'il doit faire. Parfois il part en pleurant vers sa chaise alors que je lui montre son assiette avec le mot clé "manger"... Toutefois, je ne peux que trouver ça beau alors qu'il n'y a que quelques semaines il ne comprenait aucuns ordres simples ou mots clés...

Tommy semble avoir une bonne mémoire... si je me fis à ce qu'on vit avec lui. L'épisode des antibiotiques va avoir causé un refus complet de purées (ou yogourt) pendant au moins trois semaines. Tommy est méfiant.

Il commence aussi à faire des demandes en nous tirant dessus, en prenant notre main et l'amener vers ce qu'il veut. Même pour ouvrir une porte qu'il pourrait ouvrir de lui-même. MAIS d'après-vous qu'arrive-t-il lorsqu'on ne comprend pas ce qu'il veut ? Ou bien qu'on refuserait de lui donner ? LA CRISE. Il se jète par terre et pleure à chaudes larmes et cri.

On a toujours couché Tommy avec son lait pour le dodo. Il s'endort habituellement rapidement, mais cette semaine trois soirs, impossible de le coucher. Il se relève de son lit. Pour le moment, on l'a "laissé" faire en lui donnant un toutou qui fait de la musique dans sa chambre, et on l'a recouché plus tard... MAIS j'anticipe le moment où on devra officiellement se battre avec lui pour qu'il reste dans son lit et comprenne que c'est l'heure de dormir... et une petite voix à l'intérieur de moi me dit que c'est pour bientôt et surtout que ça va être L'ENFER !! C'est déjà commencé, cette semaine avec son rhume il s'est levé un matin à 5ham et les autres à 6ham au lieu de 7h30,8h00. J'ai tenté en vain de le recoucher... et résultat j'ai un loup épuisé qui ne dort pas assez la nuit.

En fin de semaine nous sommes sortis et pour la première fois, j'ai vu Tommy pleurer pendant notre parcours en voiture. Je dis pour la première fois, parce que je "crois" qu'il a réagit au trajet que nous prenions. Deux fois en chemin il a pleuré. La deuxième fois, nous étions en direction de la maison et papa a décidé de faire un arrêt imprévu... aussitôt qu'il a pris le tournant Tommy pleurait à chaudes larmes.


Comme une amie sur un forum aura écrit à propos de son garçon TED... c'est "L'envers de la médaille"... pour chaque progrès viendra un défi pour nous !

0 commentaires:

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger template 'Colorfull' by Ourblogtemplates.com 2008